The Nazi party seized power on the basis of cross-class electoral support, one component of a Sammlungsbewegung (a national cross-class political movement). The Nazi party's broad electoral appeal at the national scale was composed of a mosaic of regionally-specific electorates, or Milieuparteien. Eight historical-cultural regions of Weimar Germany are defined and the socio-economic composition of the Nazi party electorate is modeled separately in each region. Two periods of change in the Nazi party vote in Reichstag elections are modeled, May 1928-September 1930 and September 1930-July 1932. By using spatial-statistics in a systematic analysis of the spatiality of the Nazi party vote, the regional heterogeneity of the composition of the Nazi party's electorate is revealed. Different socio-economic groups either supported or rejected the Nazi party depending upon their regional setting. For example, in north-eastern Germany and Silesia previous non-voters were an important source of Nazi party support during its rise to electoral prominence in September 1930. Alternatively, in north-west Germany, Rhineland-Westphalia, Baden, and Bavaria the Nazi party gained support from deserters from other political parties. As another example, during the period of change 1928-1930 the Nazi party gained support from white-collar workers in only two regions, Baden and Bavaria. No other regions displayed middle-class support for the Nazi party. In combination, these regionally-specific electorates formed a broad socio-economic national appeal which allowed the Nazi party to seize power.

Le parti Nazi prit le pouvoir avec l'appui électoral de l'ensemble des classes, une des composantes d'un Sammlungsbewegung (un mouvement national trans-classes). L'attraction lectorale du parti Nazi au plan national était composée d'une mosaque d'électorats régionaux spécifiques, les Milieuparteien. Nous identifions huit régions historiques et culturelles de l'Allemagne de Weimar ainsi que la composition socio-économique de l'électorat du parti Nazi pour chaque région. Nous distinguons deux périodes de changement dans le vote du parti Nazi aux élections au Reichstag: celles de mai 1928 à septembre 1930 et de septembre 1930 à juillet 1932. En utilisant des statistiques pour une analyse de la spatialité du vote nazi, l'hétérogénité de la composition de l'électorat de ce parti a été révélée. Les différents groupes socio-économiques ont appuyé ou rejeté le parti selon le cadre régional. Par exemple, en Allemagne du nord-est et en Silésie, les personnes n'ayant pas précédemment voté ont constitué un fonds important d'appui au parti en 1930. Par contre, en Allemagne du nord-ouest, dans les régions de Westphalie, des pays du Rhin, de Baden et de Bavière, le parti a obtenu l'appui des déserteurs et des autres partis politiques. Enfin, durant la période 1928-1930, le parti Nazi n'obtint l'appui des cols-blancs que dans deux régions, Baden et la Bavière; aucune autre région n'exprima l'appui de la classe moyenne au parti. Combinées, ces électorats régionaux ont constitué le large appui qui permit le parti Nazi de prendre le pouvoir.

This content is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.