Energy transition in Arab countries is usually addressed as an economic and technological issue. This analysis of Tunisian policies on renewable energy argues that it must be understood from a political and geographical perspective. Energy policy in Tunisia is dominated by STEG, the national utility for electricity and gas, which has held a monopoly since independence and enjoys strong historical legitimacy for its achievements. Beginning the 2000s, however, national energy self-sufficiency was challenged and the government pushed for renewable technologies, which STEG was wary of and whose implementation it has slowed. The Tunisian revolution has strongly shaken the balance of power in the country, allowing for multiple and multi-level criticisms of STEG and for the forging of new alliances for renewable energy projects. Some of these projects are on the verge of implementation. Because they rely on different geographical visions and varied technologies, however, they may in the end prove unevenly successful.

La transition énergétique dans les pays arabes est généralement traitée comme un enjeu économique et technologique. Analysant les politiques énergétiques tunisiennes, en particulier la promotion des énergies renouvelables, nous défendons l’idée que la transition énergétique doit être comprise dans une perspective politique et géographique. La politique énergétique en Tunisie est dominée par le STEG, l’opérateur public en charge de l’électricité et du gaz ; elle détient le monopole depuis l’Indépendance et bénéficie d’une forte légitimité historique pour ses réalisations. Mais depuis les années 2000, la Tunisie n’est plus autosuffisante au plan énergétique et le gouvernement pousse au développement des énergies renouvelables, pour lesquelles la STEG se montrait méfiante en freinant leur mise en place. La révolution tunisienne a fortement ébranlé les rapports de force dans le pays et a suscité de multiples critiques de l’opérateur public à plusieurs échelles, tandis qu’émergent de nouvelles alliances en faveur du développement des énergies renouvelables. Certains projets sont sur le point d’être réalisés, mais comme ils reposent sur une diversité de visions géographiques et de technologies variées, leurs chances de succès pourraient être inégales.

This content is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.