Grammaire et lexique en communication facilitée: une analyse linguistique de la paternité d'un cas finlandais.

J. Niemi et E. Kärnä-Lin

Cette étude de cas apporte une nouvelle dimension à la discussion entourant la question de la paternité de la communication facilitée. La structure linguistique produite par un jeune Finlandais atteint de paralysie cérébrale sévère fut analysée. Les données sont basées sur des transcriptions qu'il a produites de 1993 à 1996, après que la communication facilitée lui fut montrée. Dans l'analyse de ces données, en tant que critère explicite de ses idiosyncrasies, nous avons utilisé la façon dont les enfants acquièrent le finlandais (langue maternelle) comme modèle type et celui trouvé dans les dysphasies, aphasies acquises et les faiblesses du langage. À partir de cette analyse (i.e. idiosyncrasie et agrammaticalité des mots et des phrases), nous suggérons que son rendement puisse difficilement être le produit...

You do not currently have access to this content.