W. M. L. Finlay, C. Antaki, et C. Walton

Les gestes, non accompagnés de son, risquent de ne pas êtres perçus par leur destinataire. Nous rapportons des exemples de ceci, grâce à un enregistrement vidéo d'une rencontre entre des personnes ayant une déficience intellectuelle et des intervenants. Les enregistrements indiquent que les individus ayant un langage parlé limité peuvent et font des gestes non verbaux qui contribuent de manière intelligible à la conversation. Toutefois, ces gestes sont souvent non perçus par leur destinataire. S'ils étaient perçus, ces gestes pourraient révéler des contributions variées aux interactions. Notamment, le souci des personnes d'afficher leur compréhension du sujet en cours et des exigences interactionnelles. Nous considérons comment la non perception de ces gestes peut se produire indépendamment du dilemme auquel font face les intervenants. Nous considérons aussi la manifestation d'une identité diminuée imposée, involontairement, aux...

You do not currently have access to this content.