Les recherches ont indiqué que les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) semblent être plus à risque de présenter un trouble psychiatrique associé. Cette étude a examiné les demandes d'allocation Medicaid 1915(c) pour des soins à domicile et des services communautaires pour les personnes ayant une DI dans le but de déterminer les services de santé proposés pour la santé mentale et les troubles du comportement. L'étude a révélé la présence d'une grande variance à travers les états dans les dépenses projetées pour les services, les dépenses par participant, le nombre d'heures de services par année par participant, ainsi que les taux horaires de remboursement. De plus, en contraste avec le financement général, un manque d'engagement de la part des états quant aux services en santé mentale et ceux pour les troubles du comportement a été trouvé. Les états se doivent de consolider la capacité de leurs allocations Medicaid...

You do not currently have access to this content.