Abstract

Le degré de rapprochement à la religion des familles Africano-Américaines habitant en milieu urbain et ayant un enfant avec des incapacités

J. Rogers-Dulan

Le rôle de la religion et sa relation avec l'ajustement sont étudiés auprès de 52 familles américaines africaines qui ont un enfant présentant un retard mental. Les études comparatives sur les contextes cultuels/ethniques des familles avec un enfant qui présente des incapacités citent souvent la religion comme étant un facteur important dans l'ajustement de la famille. Ces résultats ont apporté des clarifications quant à (a) la population américaine africaine, (b) la relation considérée importante entre l'ajustement et les expériences religieuses pour la plupart des familles américaines africaines, (c) la documentation sur la fidélité et la validité des réponses des participants au «Religious Connectedness Questionnaire». La religion dans la vie personnelle et familiale ainsi que le soutien de l'église sont liés à des résultats positifs dans l'ajustement des famille. De plus, l'analyse des réponses ouvertes-fermées vient validér les résultats quantitatifs.

À qui cette qualité de vie? Quelques problèmes avec l'émergence du consensus de qualité de vie

C. Hatton

Deux critiques du consensus qui émerge dans la conceptualisation et la mesure de la qualité de vie sont présentées. La première suggère qu'il y a des problèmes insurmontables dans l'évaluation subjective des indicateurs de qualité de vie et que cet aspect de l'approche de la qualité de vie devrait être abandonné. La deuxième critique est que l'approche de la qualité de vie, qui revendique une libération du modèle médicale, peut servir paradoxalement à étendre la licence des services en exerçant un contrôle sur toutes les facettes de la vie d'une personne. Dans cette optique, l'approche de la qualité de vie devrait être entièrement abandonnée. Les solutions qui suivent ces deux critiques sont débattues de façon critique dans le but de provoquer un débat autour de l'approche de la qualité de vie.

Promouvoir des relations à long terme entre des individus présentant un retard mental et des gens de leur communauté : une opération d'auto-évaluation

C. Jameson

Une analyse descriptive a été conduite sur des données provenant d'instruments répondus par 25 volontaires entraînés portant assistance depuis plus d'un an à une personne présentant un retard mental. Des facteurs tels un processus d'orientation solide, un support adéquat de la part du personnel, un jumelage approprié avec les personnes présentant un retard mental, les caractéristiques des personnes avec incapacités et un niveau élevé de réciprocité étaient les caractéristiques des relations stables. Les volontaires et leurs partenaires participaient ensemble à une variété d'activités de loisirs. Malgré le fait qu'ils aient rencontré une variété de barrières logistiques à leurs relations, les répondants ont rapporté que ces barrières n'ont pas entravé leurs relations.

Les attentes de l'étudiant face à l'avenir: l'absence d'espoir comme obstacle à l'autodétermination

S. B. Palmer et M. L. Wehmeyer

Le développement de l'autodétermination repose sur l'émergence de croyances positives concernant soimême et son avenir. La recherche semble indiquer que ces perceptions positives sont le résultat d'un processus d'apprentissage faisant usage d'habiletés de résolution de problèmes, de contrôle acquis ou de perception de contrôle, processus auquel on réfère par le terme «hopefulness», ou l'espérance acquise. Les attentes face à l'avenir (ex. absence d'espoir/espérance acquise) des étudiants ayant un retard mental, des difficultés d'apprentissage ou sans difficulté ont été étudiées. Les étudiants qui présentent un retard mental se sont révélés significativement moins remplis d'espoir que leurs pairs ayant des difficultés d'apprentissage ou sans difficulté. Enfin, les implications de ces résultats pour le développement de l'autodétermination sont discutées.

L'attitude d'une ligue régulière de balle-molle sur l'inclusion d'un joueur présentant des incapacités

M. E. Block et M. Malloy

Quoique l'attitude des participants soit significativement reliée au succès de l'inclusion d'un individu présentant des incapacités dans un programme de sport régulier, aucune recherche n'a été publiée au sujet des attitudes en regard de l'inclusion et de la modification des règles. Nous avons examiné les attitudes des filles ne présentant pas d'incapacité, des parents et des entraîneurs en ce qui a trait à l'inclusion d'un enfant présentant des incapacités dans une ligue régulière féminine de balle-molle. Ils ont rempli l'«Attitudes Towards lntegrated Sports Inventory» en début de saison. Les résultats suggèrent que les joueurs et les parents ont une attitude favorable en regard de l'inclusion et de la modification des règles de jeu afin de donner à ce joueur la possibilité de vivre une expérience enrichissante. Les entraîneurs étaient indécis au sujet de l'inclusion et de la modification des règles et avaient l'impression que ce joueur devrait faire partie d'un programme de sport particulier plutôt que d'une ligue régulière.

Peurs auto-rapportées chez les jeunes hispaniques ayant un retard mental : une étude préliminaire

S. Z. Ramirez, T. Nguyen et T. R. Kratochwill

Les recherches sur la fréquence, l'intensité et le contenu des peurs éprouvées par les jeunes Hispano-Américains (ou Latino) ayant un retard mental sont trop peu nombreuses. Nous avons évalué les peurs rencontrées par 48 jeunes qui présentent un retard mental (âgés entre 10 et 21 ans) à l'aide du «Fear Survey for Children With and Without Mental Retardation». Le nombre et l'intensité des peurs n'affichent pas de différence bien que des différences aient été constatées dans le contenu des peurs à travers les différents âges et pour les deux sexes. Les corrélations significatives avec le «Revised Children's Manifest Anxiety Scale» fournissent des évidences empiriques prometteuses de la validité de cet instrument auto-rapporté. Les implications pour des recherches à venir sont discutées.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUEBEC» avec la collaboration de Nathalie Garcin, Nathalie Girouard, Luc Lecavalier, Diane Morin, Isabelle N. Morin, Lyne Taillefer et Isabelle Vaillant.

French translations of the abstracts have been coordinated by «AAMR QUEBEC» with the collaboration of Nathalie Garcin, Nathalie Girouard, Luc Lecavalier, Diane Morin, Isabelle N. Morin, Lyne Taillefer et Isabelle Vaillant.

This content is only available as a PDF.