Abstract

Étude longitudinale du recrutement et du maintien en petites résidences communautaires supportant des personnes avant des incapacités développementales

S. A. Larson et K. C. Lakin

Les variables associées au roulement dans 110 petites résidences communautaires au Minnesota, supportant les personnes ayant des incapacités développementales, ont été examinées entre décembre 1993 et décembre 1996. Les problèmes communs soulevés par le personnel concernaient le recrutement d'intervenants qualifiés (rapporté par 57% des superviseurs) et le roulement du personnel (44%). Le roulement des professionnels qui inter-viennent directement auprès de la clientèle était de 46%. Parmi les personnes qui ont quitté, 45% ont quitté à l'intérieur des 6 mois de leur engagement et un autre 23% entre 6 et 12 mois. Une analyse de régression multiple (avec 11 variables) était responsable de 34% de la variabilité dans le taux de roulement à l'intérieur des établissements. Les variables contribuant significativement à la prédiction d'un taux plus élevé de roulement incluait de plus importants besoins de soutien des résidents, de plus faibles salaires de base, moins de superviseurs stables et moins de soutien des professionnels directs éligibles pour des congés avec solde. Les implications en terme d'intervention, de recherche et de politiques sont discutées.

Contre validation des structures factorielles et des sous-échelles du PASS et PASSING

R. J. Flynn, M. Guirguis, W. Wolfensberger et E. Cocks

«Program Analysis of Service Systems» (PASS-3) et «Program Analysis of Service Systems' Implementation of Normalization Goals» (PASSING) sont utilisés à travers le monde afin d'évaluer l'accès à des services de qualité en retard mental et dans d'autres domaines. Nous décrivons deux études dans lesquelles nous avons contre-validé lesstructures factorielles de ces outils d'évaluation de programmes. Dans la première étude, à partir d'un échantillon de 626 évaluations PASS 3, une solution ayant 4 facteurs a donné des résultats satisfaisants. Dans la seconde étude, à partir de 633 évaluations PASSING, une solution factorielle à 3 facteurs a donné de bons résultats. Des similitudes entre les deux structures factorielles, des parallèles entre les dimensions fonctionnelles et factorielles des services mis de l'avant dans les approches écologiques d'évaluation, ainsi que I'utilité pratique des sous-échelles lors d'évaluation de programmes sont discutés.

Traitement d'automutilation et qualité de vie pour les personnes présentant un retard mental et des incapacités développementales

F. J. Symons, A. Koppekin et J. H. Wehby

L'automutilation est un comportement hautement problématique et nuisible qui a des implications profondes sur la qualité de vie d'une personne. En dépit des nombreux rapports qui documentent des changements dans l'automutilation, les liens entre ces changements et une amélioration systématique de la qualité de vie sont mal connus. Nous avons recensé 41 périodiques de 1978 à 1996 dans le but d'identifier des études qui ont utilisé des mesures de qualité de vie suite à un traitement de l'automutilation. Un échantillon de 138 articles impliquant 436 sujets présentant de l'automutilation a été passé en revue. Quarante articles (29%) qui rapportaient une mesure quelconque de qualité de vie ont été trouvés. Très peu d'information détaillée était disponible concernant la nature spécifique des changements sur le style de vie suite à des changements immédiats dans l'automutilation. Ce manque d'information ainsi que ces implications potentielles sont discutés.

Le profil des conseillers de groupes représentants les personnes ayant un retard mental

A. A. Cone

Un profil exhaustif des conseillers de groupes représentants les personnes ayant un retard mental a été développé. Cent-dix-huit conseillers, choisis aléatoirement du répertoire Longhurst (1994) de groupes représentants les personnes ayant un retard mental, ont accepté de répondre à un sondage téléphonique. De ce nombre, 90 questionnaires ont été remplis (76%), Les principaux résultats se trouvent dans les domaines de données démographiques des conseillers, d'expérience d'emploi et de conseillier, de profil d'emploi et de recrutement. Les résultats fournissent des éléments d'informations utiles pour le mouvement des groupes représentants les personnes handicapées, les centres universitaires, les organismes gouvernementaux, les chapitres du Arc et les organisations professionnelles. Ces résultats peuvent servir à mieux comprendre les gens qui soutiennent les groupes représentants les personnes handicapées et à identifier les éléments importants à considérer lors du recrutement de ces conseillers.

La validité de l'échelle d'intelligence Stanford-Binet-IV: son utilité chez les jeunes adultes ayant un retard mental

W. M. Nelson, III et C. M. Dacey

La validité de l'échelle Stanford-Binet-IV a été évaluée. Cette échelle, ainsi que le WAIS-R et le WRAT-R ont été administrés à 42 adultes ayant déj à obtenu un diagnostic de retard mental léger ou moyen. Les coefficients de validité entre les scores au SB-IV et les deux autres mesures étaient significatives. Le QI moyen au SB-IV (M =43.26) était significativement moins élevé que le celui du Weschler Adult Intelligence Scale-Revised (WAISR) (M = 57.91). Pour ce qui est de la validité interne du SB-IV, les scores de chaque sous-test aux quatre sous-échelles étaient en corrélation de manière significative avec le score total (entre .66 et .91). La sous-échelle Raisonnement Verbal (Verbal Reasoning) a obtenu la corrélation la plus élevée (.91). Les résultats supportent la validité concomitante, critériée et interne chez les jeunes adultes ayant un retard mental.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR QUEBEC» avec la collaboration de Nathalie Garcin, Luc Lecavalier et Diane Morin.

French translations of the abstracts have been coordinated by «AAMR QUEBEC» with the collaboration of Nathalie Garcin, Luc Lecavalier, and Diane Morin.

This content is only available as a PDF.