Abstract

Contre les probabilités: grandir avec des parents qui ont des difficultés d'apprentissage

T. Booth et W. Booth

Pour cet article, nous avons utilisé du matériel d'une étude dans laquelle nous avons exploré comment des personnes élevées dans une famille dont un parent ou les parents présentaient des difficultés d'apprentissage, réalisaient le passage à l'âge adulte. A partir de données d'entrevues en profondeur, nous fournissons une évaluation sur comment des enfants devenus adultes maintenant se sont sortis d'une période d'éducation que l'on considère généralement à risque. En dépit des problèmes rencontrés dans leur enfance, dont plusieurs provenaient de l'extérieur de leur foyer, la plupart des répondants avaient maintenu une relation valorisée avec leur famille et étaient demeurés proches de leur mère.

Prise de décision d'adultes présentant un retard mental dans des situations simulées d'abus

I. Khemka et L. Hickson

L'habileté de femmes et d'hommes présentant un retard mental à suggérer des décisions à emphase préventive en réponse à des abus dans des situations sociales et interpersonnelles est investiguée. La capacité de prise de décision dans trois types de situations d'abus (physique, sexuelle, psychologique/verbale) est examinée. Les participants ont été capables de suggérer des décisions directes et à emphase préventive dans le but de résister ou de mettre un terme à l'abus dans 45% des situations et d'autres décisions-orientées sur la prévention-sous forme de reportage dans 20% des cas. La prise de décision à emphase préventive était plus élevée dans les situations d'abus physique (59%) que dans les situations d'abus sexuel (51%) ou psychologique/verbal (26%). Les femmes et les hommes ne différaient pas de façon significative dans leurs réponses de prise de décision.

Le traitement intensif de personnes présentant un retard mental et des problèmes d'ordre psychiatriques: une étude préliminaire

P. Holden et J. A. Neff

L'impact d'interventions intensives auprès de patients externes en santé mentale (dans une clinique de double diagnostic) sur le taux et la durée d'hospitalisation a été examinné chez 28 adultes présentant un retard mental et des problèmes sévères d'ordre psychiatriques. Les sujets ont été choisis du fait de leur utilisation fréquente de services psychiatriques ou sociaux. Les dossiers ont été analysé ssur une période de 12 mois avant et après leur admission dans le programme pour comparer leur utilisation de services. Un design d'un seul groupe pré-test “nut” post-test sans groupe contrôle a été employé. Des tests t corrélés comparant le nombre d'hospitalisation pré et post-programme et la durée des séjours de 12 mois indiquaient des diminutions significatives à la fois dans le nombre d'hospitalisations et la durée des séjours après l'admission dans le programme, ce qui peut signifier des diminutions de coûts significatives.

Soins offerts aux personnes présentant une incapacité développementale: sondage auprès d'infirmières à propos de leur formation et de leur expérience

K. K. Walsh, S. Hammerman, E Josephson et P. Krupka

Plus de 500 infirmières du New Jersey ont répondu à un sondage sur leurs connaissances et leur formation dans le domaine des incapacités développementales. Les répondants ont fourni des informations sur leur expérience de travail, leur expérience auprès de patients présentant une incapacité développementale et sur les possibilités de suivre des formations médicales continues. Les résultats ont indiqué que même si plusieurs infirmières pensaient que les activités éducatives concernant les incapacités développementales étaient importantes, seulement 10% d'entre elles ont dit avoir reçu une formation importante. La plupart des répondants (presque 60%) ont mentionné avoir reçu peu ou pas de formation en ce domaine et la plupart n'ont participé à aucune formation spécifique sur les incapacités dévelop-pementales depuis l'obtention de leur licence ou depuis qu'ils exercent leur travail actuel. Les implications de ces résultats sont discutés à la lumière du mouvement des individus ayant une incapacitié développementale vers la vie en communauté et les plans de soins palliatifs.

La persistance dans la réalisation de tâches motrices chez des enfants présentant ou non un retard mental

E M. Kozub, D. L. Porretta et S. R. Hodge

La persistance dans la réalisation de tâches chez 31 enfants avec ou sans retard mental a été étudiée dans deux tâches motrices exigeantes. Nous avons utilisé un test MANOVA 2 (groupe) X 2 (sexe) pour analyser les essais et les secondes par essai. Un effet central a été identifié en fonction de l'appartenance au groupe. Les enfants sans retard mental faisaient plus d'essais aux trois sessions. Aucune différence importante n'a été trouvée quant aux secondes par essai, ce qui indique que tous les sujets de l'étude ont expérimenté un niveau comparable d'échec en ce qui concerne les secondes complétées avant l'échec. Les résultats confirment l'hypothèse que les enfants présentant un retard mental sont moins persistants dans des tâches motrices exigeantes que leurs pairs sans incapacité. Ces résultats ont des implications à la fois théoriques et pratiques.

Quitter la maison en bas âge: la décision des parents de placer leur enfant avec des besoins médicaux complexes à l'extérieur du foyer parental

D. A. Bruns

Une méthodologie qualitative a été utilisée pour examiner les circonstances qui amènent au placement à l'extérieur du foyer parental. Une série d'entrevues semi-structurées a été réalisée avec cinq parents qui avaient fait ce choix. Les résultats indiquent que ces parents ont passé à travers un processus similaire: l'excitation de départ qui se change en lassitude, les premières pensées quant au besoin d'aide additionnelle dans les soins à donner à leur enfant; la prise de conscience du besoin de placement à l'extérieur du foyer parental qui se fait sans soutien social, des difficultés avec les services, des services médicaux accablants et des préoccupations financières croissantes (événements déclencheurs); le besoin d'approbation de la décision; et réflexions sur la décision. Des conclusions et des implications par rapport aux pratiques, aux politiques et aux recherches futures sont présentées.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par AAMR-QUÉBEC avec la collaboration de Sophie Méthot, Diane Morin et Catherine Pidgeon.

French translations of the abstracts have been coordinated by «AAMR QUEBEC» with the collaboration of Sophie Méthot, Diane Morin and Catherine Pidgeon.

This content is only available as a PDF.