Abstract

Comment des facteurs organisationnels contribuent au développement d'innovations dans les services

H. Becker, S. Dumas, A. Houser et P. Seay

Douze membres du personnel provenant de trois centres communautaires offrant des services à des personnes ayant un retard mental ont été interviewés quant à l'introduction d'une approche nouvelle qui utilise l=Essential Lifestyle Planning. Les données indiquent que bien que l'innovation proposée et l'aide technique fournie étaient très similaires, les résultats varient grandement dans les trois centres. En faisant ressortir l'importance des facteurs organisationnels, tels le moment propice ou encore le soutien de l'organisme, ces résultats donnent des indications quant à des activités pour une éventuelle formation d'aide technique chez ceux qui font la promotion du changement dans les méthodes et la philosophie des services offerts.

La planification de la vie future: promouvoir la connaissance d'alternatives et la capacité de faire des choix

T. Heller, A.B. Miller, K. Hsieh et H. Sterns

L'efficacité d'un programme d'entraînement centré sur la personne traitant de la planification de la vie future ayant pour objectif d'enseigner à des adultes âgés présentant un retard mental (N = 60), les enjeux de la planification de la vie future et l'augmentation de leur participation dans le processus de faire des choix a été examinée. A partir d'analyses de données quantitatives, nous avons évalué l'impact du programme sur un groupe expérimental et un groupe contrôle. Les résultats indiquent que le groupe expérimental a acquis plus de connaissances sur les concepts contenus dans le programme et qu'il a fait plus de choix dans le temps imparti que le groupe contrôle. La grande diversité d'objectifs que les participants se sont donnés a été analysée à l'aide d'analyses qualitatives; 87% des participants ont atteints ou partiellement atteints leurs objectifs. Des considérations sur les soutiens ou les obstacles à l'atteinte des objectifs sont présentées.

Substitution à la prise de décision et les implications du contrôle personnel pour l'autodetermination

H. J. Stancliffe, B. H. Abery, H. Springborg et S. Elkin

Les niveaux de contrôle personnel exercés par 76 adultes ayant un retard mental variaient selon les différents régimes de substitution à la prise de décision. Les individus sans «guardian», ou «conservator», exeçaient plus de contrôle que ceux ayant un «conservator», lesquels avaient plus de contrôle personnel que les participants ayant un «gardian». Des différences similaires quant aux capacités d'autodétermination ont été également observées. Lorsque les compétences d'autodétermination étaient contrôlées au plan statistique, des différences significatives dans l'exercice du contrôle personnel demeuraient présentes. Les régimes plus restrictifs au niveau de la capacité de prise de décision, non appropriés par rapport à cette compétence, peuvent avoir limité les niveaux de développement de contrôle personnel. Le fait de réviser sur une base régulière les régimes de substitution à la prise de décision et de limiter ou d'éliminer le régime de «guardian» ou de «conservator», lorsque ce n'était plus approprié, peut avoir augmenté le contrô1e personnel.

Renforcer les relations des parents et des membres de la collectivité sur les conseils d'administration d'organismes: une étude de cas comparée

M. A. Bond et C.B. Keys

Les relations entre les parents d'enfants ayant une incapacité développementale et les autres membres de la collectivité sur les conseils d'administration d'organismes peuvent être difficiles à gérer. Dans cette étude comparée portant sur les conseils d'administration de trois organismes, nous avons examiné les forces qui influencent la qualité des relations entre les parents et les membres de la communauté. Les résultats suggèrent que lorsque les différences entre ces sous-groupes sont connues et respectées et qu'en même temps, les similitudes sont reconnues et valorisées, les actions du conseil risquent d'être plus adéquates et centrées sur le fait de fournir des services efficaces. Les descriptions de cas présentés suggèrent que l'habileté d'un conseil d'administration d'un organisme à gérer les tensions entre les différences et similitudes entre sous-groupes est influencée par (a) l'histoire des relations entre ces sous-groupes (b) l'identité du sous-groupe et, (c) les pratiques organisationnelles qui font le pont entre les différences apparaissant entre les sous-groupes. Les implications quant aux actions à entreprendre sont discutées.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par AAMR-QUÉBEC avec la collaboration de Diane Morin.

French translations of the abstracts have been coordinated by «AAMR QUEBEC» with the collaboration of Diane Morin.

This content is only available as a PDF.