Pour le meilleur ou pour le pire? L'impact du placement résidentiel sur les familles

B. L. Baker et J. Blacher

L'adaptation post-placement a été étudiée auprès de 106 familles dont l'un des membres vivait dans un établissement résidentiel. Les répondants se sont prononcés sur trois grands domaines de fonctionnement, soit: l'implication avec le membre en placement, le bien-être et la perception des avantages et des désavantages du placement. Bien que les répondants aient aisément rapporté à la fois les pour et les contre du placement, plus de 90% d'entre eux ont conclu que, en définitive, l'arrangement de vie constituait un avantage pour eux-mêmes, pour l'enfant et pour les autres membres de la famille. À la différence des familles d'adolescents et d'adultes, les familles avec des enfants de moins de 15 ans, rendaient des visites plus fréquentes et rapportaient le plus de stress et la plus grande charge reliée aux soins. Ces familles rapportaient le plus faible ajustement conjugal et attribuaient le moins d'avantages au placement. Les familles d'adultes pour lesquelles le fait de vivre loin de la maison familiale est considéré normal semblaient s’être bien adaptées au placement.

L'acquiescement dans les entrevues avec des personnes présentant un retard mental

W. M. L. Finlay et E. Lyons

Les signes d'acquiescement (le fait de dire oui) dans les entrevues avec des personnes présentant un retard mental et les différentes façons dont ils ont été évalués sont discutés. Nous stipulons que l'acquiescement est causé par différents facteurs et chacun de ces facteurs est détecté par une méthode particulière. Nous suggérons que malgré que les chercheurs insistent souvent sur le fait qu'un désir de plaire ou une soumission accrue soit le plus important facteur, l'acquiescement devrait aussi être vu comme une réponse à des questions qui sont trop complexes, soit sur le plan grammatical ou dans le type de jugements qu'elles requièrent. Des stratégies visant à réduire l'acquiescement en entrevue sont présentées et des mesures pouvant être prises pour accroître le caractère inclusif des entrevues et des échelles auto-administrées utilisées auprès de cette population sont suggérées.

Les situations et perspectives de personnes huit ans après la conversion d'un atelier.

S. T. Murphy, P. M. Rogan, M. Handley, C. Kincaid et J. Royce-Davis

L'objectif de cette étude est de décrire les circonstances et visions de 16 individus 8 ans après leur participation à la conversion d'un atelier protégé en un service d'emploi exclusivement communautaire. Des entrevues ont été faites pour évaluer les circonstances actuelles d'emploi des participants et leurs perspectives quant aux changements de l'agence et leur situations de vie actuelles. Les réactions des participants variaient. La plupart des individus, même s'ils décrivaient la conversion comme provoquant initialement de l'anxiété, ont aussi attribué à celle-ci des bénéfices à long terme. Certains ont rapporté des expériences décevantes et douloureuses manifestées par des délais de services prolongés, un retour à une ségrégation dans l'agence ou leur rejet de tout emploi communautaire. Les résultats ont été analysés en regard de recherche antérieures et des implications suggérées pour le changement des politiques, des systèmes et de la pratique.

Le développement et la mise en place d'un programme pour les contrevenants ayant des incapacités de développement.

D. M. Linhorst, L. Bennett et T. McCutchen

La nécessité d'une vaste étendue de services, pour les personnes ayant un retard mental et d'autres incapacités de développement qui entrent dans le système juridique criminel, a été bien établie. Cependant, de tels services ne sont pas disponibles pour la plupart des contrevenants ayant des incapacités de développement. Nous décrivons ici les services d'un organisme dévoué à cette population. Établi en 1990, cet organisme a assuré l’éducation et la formation de plus de 1 500 professionnels et a répondu à plus de 1 000 questions d'information ou demandes de référence. Des recommandations sont offertes pour développer et implanter des programmes similaires. Les domaines abordés comprennent le besoin d’évaluation, le financement, la composition du comité de directeurs, la philosophie du programme, la sélection des services du programme, le personnel, le procédé de référence et l’évaluation du programme.