Le soutien aux familles apporté par les guides communautaires

L. T. Romer, M. L. Richardson, D. Nahom, E. Aigbe et A. Porter

Le programme Family Support Opportunities », instauré dans l'état de Washington, comporte une composante unique. Les services de personnes possédant une vaste connaissance des communautés locales, communément appelées les guides communautaires, ont été offerts aux familles inscrites au programme. Les guides communautaires ont assisté ces familles en recherchant des informations concernant les ressources communautaires dont elles avaient besoin et en les aidant à entrer en contact avec ces ressources. Les résultats d'une enquête effectuée auprès de 312 familles ont été analysés, afin de déterminer l'impact des services offerts par les guides communautaires. Ces données suggèrent que lorsque les familles se déclaraient satisfaites de leurs guides communautaires, elles rapportaient également de meilleurs résultats sur le plan de la satisfaction de leurs besoins, de leur satisfaction par rapport au programme Family Support Opportunities et des liens qu'elles entretiennent avec leurs communautés locales.

Embaucher et conserver les employés de soins directs: que savons nous après cinquante ans de recherche.

P. S. Hall et N. D. Hall

Recruter et conserver du personnel de soins directs est depuis longtemps un défi pour les administrateurs de programmes qui aident des personnes atteintes d'incapacité. Une recension des écrits scientifiques a révélé que, depuis les années 50, les chercheurs tentent de développer une épreuve papier-crayon qui identifierait les bons employés. Peu importe le sens donné à bon, les patrons ont été incapables d'identifier des épreuves qui distingueraient les candidats prometteurs. Les efforts pour développer des outils de sélection valide ont diminué au début des années 70 avec le remplacement des institutions gouvernementales par des programmes communautaires. Cependant, l'augmentation de programmes communautaires n'a pas atténué le problème de roulement du personnel, et le besoin d'un outil de recrutement fiable demeure. Alors que la recherche récente a identifié des pratiques pouvant réduire le roulement du personnel, il y a un besoin sérieux de mettre en place ces pratiques et d'examiner leur efficacité.

Pauvreté, réforme de l'assistance sociale et taux disproportionné d'incapacité chez les enfants

A. Birenbaum

On aborde la relation entre la pauvreté et les risques associés à l'incapacité chez les enfants. L'auteur a examiné les récentes découvertes concernant les personnes restées dépendantes du soutien de l'assistance temporaire pour les personnes dans le besoin (Temporary Assistance for Needy Persons) et les études nationales sur la prévalence de l'incapacité chez les enfants, dérivées du «National Longitudinal Transition Study» et du «National Health Interview Survey». Des implications ont été identifiées. Les recommandations concernant les actions à entreprendre comprennent: l'élargissement de l'accès aux soins de santé, ainsi qu'à des soins de qualité pour ces enfants à risque ; la promotion de l'usage des services de santé «comportementale» ; l'abaissement des standards d'éligibilité au programme ; et un recrutement plus actif permettant d'augmenter le maintien du revenu à travers les bénéfices du «Social Security Income (SSI)» pour les enfants présentant des incapacités. Des recommandations ont également été faites concernant le fait d'assurer une formation professionnelle aux mères qui reçoivent des bénéfices monétaires de l'assistance publique depuis une longue période.

Christine: Une étude de cas sur l'acquisition du savoir lire et écrire chez un adulte présentant des incapacités de développement

M. G. Pershey et T. W. Gilbert

Christine, une adulte présentant des incapacités de développement, n'avait aucun antécédent d'éducation. Illettrée, elle commença à recevoir une alphabétisation à l'âge de 35 ans. En 7 ans, elle fut instruite au moyen d'une approche éclectique, qui entraîne principalement la lecture par récurrence de passages brefs, tels que des phrases ou des histoires. Elle est passée d'une reconnaissance holistique des lettres à une habileté à répondre à une instruction demandant une analyse de certaines caractéristiques des lettres, gagnant ainsi une compréhension de l'encodage et de l'épellation. Cette approche se distingue de la méthode d'alphabétisation qui enseigne aux adultes présentant des incapacités de développement à mémoriser de petites unités de lettres isolées (correspondances lettre-son ou mots de survie) avant la lecture de texte complet. On explore les implications d'utiliser la lecture supportée par un contexte pour faciliter l'alphabétisation des adultes présentant des incapacités de développement.

La perception et la réponse des paraprofessionnels résidentiels aux dilemmes éthiques reliés au travail

M. N. I. Oliver, B. A. Yutrzenka et P. L. Redinius

On évalue la conscience des paraprofessionnels travaillant avec une clientèle ayant un retard mental sur de possibles violations de l'éthique. Quatre vingt un paraprofessionnels de programmes résidentiels pour adultes avec un retard mental ont répondu à 10 vignettes décrivant des situations hypothétiques de violation de l'éthique. Les résultats suggèrent que les paraprofessionnels reconnaissent et recommandent le besoin d'établir des lignes de conduite en réponse à ces violations à l'éthique. Lorsque ces résultats furent comparés à une étude similaire dans un cadre de résidence psychiatrique (Dracy et Yutrzenka, 1997), on a trouvé que les paraprofessionnels supportant des personnes avec un retard mental étaient plus conservateurs dans leur réponses sur les violation de l'éthique que les paraprofessionnels supportant des personnes avec des maladies mentales.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Rachel Boisjoli, Carine Chartrand, Myriam Courbron, Maude Lépine, Sophie Méthot et Diane Morin.

French translations of the abstracts have been coordinated by “AAMR QUEBEC” with the collaboration of Rachel Boisjoli, Carine Chartrand, Myriam Courbron, Maude Lépine, Sophie Méthot and Diane Morin.