Grammaire et lexique en communication facilitée: une analyse linguistique de la paternité d'un cas finlandais.

J. Niemi et E. Kärnä-Lin

Cette étude de cas apporte une nouvelle dimension à la discussion entourant la question de la paternité de la communication facilitée. La structure linguistique produite par un jeune Finlandais atteint de paralysie cérébrale sévère fut analysée. Les données sont basées sur des transcriptions qu'il a produites de 1993 à 1996, après que la communication facilitée lui fut montrée. Dans l'analyse de ces données, en tant que critère explicite de ses idiosyncrasies, nous avons utilisé la façon dont les enfants acquièrent le finlandais (langue maternelle) comme modèle type et celui trouvé dans les dysphasies, aphasies acquises et les faiblesses du langage. À partir de cette analyse (i.e. idiosyncrasie et agrammaticalité des mots et des phrases), nous suggérons que son rendement puisse difficilement être le produit de n'importe quel orateur finlandais, incluant ses facilitateurs.

Améliorer les habiletés de gestion autonome du temps chez les individus présentant un retard mental qui utilisent l'ordinateur personnel Palmtop

D. K. Davies, S. E. Stock et M. L. Wehmeyer

Atteindre une plus grande indépendance pour les individus présentant un retard mental repose sur l'acquisition d'habiletés clefs incluant les habiletés de gestion de temps et de planification. La capacité d'accomplir des tâches selon un horaire est essentielle dans des domaines tels que l'emploi et la vie autonome. L'utilisation d'un système portable d'agenda avec avertisseur, pour augmenter l'indépendance et la discipline personnelle dans la gestion du temps pour les individus présentant un retard mental, a été examinée. Douze personnes ayant un retard mental ont participé à la comparaison de leur utilisation du système technologique pour accomplir des tâches selon un horaire avec l'utilisation d'un horaire écrit. Les résultats démontrent l'utilité de l'ordinateur Palmtop avec un logiciel d'agenda avec avertisseur pour augmenter l'indépendance des individus présentant un retard mental dans l'accomplissement du travail et des tâches de la vie quotidienne.

Un suivi de huit ans considérant l'impact des caractéristiques environnementales sur le bien-être des adultes ayant des incapacités de développement.

T. Heller, A. B. Miller et K. Hsieh

L'impact des caractéristiques environnementales des résidences sur les comportements adaptatifs, l'intégration communautaire et la santé des adultes ayant un retard mental a été examiné sur une période de 8 ans. Les caractéristiques environnementales comprenaient le type de résidence et leur taille, les opportunités de faire des choix, l'attrait physique et l'implication familiale. Nous avons évalué 186 résidents qui habitaient initialement des résidences. Lors du suivi de 8 ans, 133 résidents ont déménagé vers des milieux résidentiels basés sur la communauté. Les résultats indiquent que les résidents qui ont déménagé vers les milieux communautaires ont des niveaux plus élevés pour les comportements adaptatifs ainsi que pour l'intégration communautaire que les résidents qui sont demeuré dans les résidences. Un environnement physique plus attrayant et de plus grandes opportunités de faire des choix ont été associés à des niveaux plus élevés de comportements adaptatifs lors du suivi. Une plus grande opportunité de faire des choix et l'implication familiale ont été associées à des niveaux plus élevés d'intégration communautaire.

L'autodétermination et le retard mental: est-ce qu'il y a une association entre la façon de vivre et la satisfaction du style de vie?

I. Duvdevany, H. Ben-Zur et A. Ambar

L'autodétermination et la satisfaction du style de vie de 80 adultes ayant un retard mental léger ou moyen, vivant dans des résidences de groupe ou en famille naturelle, ont été examinées. Ils ont été évalués en fonction de l'autodétermination, indiqué par les choix faits dans les domaines domestique, financier, de la santé, social et du travail. La satisfaction du style de vie en résidence, dans la communauté, face aux services associés et à l'emploi a aussi été évaluée. Les résultats démontrent que les individus vivant dans des résidences de groupe ont une moins grande autodétermination mais une plus haute satisfaction, à la condition, qu'il y ait un engagement à la normalisation et à l'inclusion communautaire pour augmenter la satisfaction du style de vie. Cependant, des questions restent en suspens en ce qui à trait aux opportunités des individus ayant un retard mental de prendre des décisions et de manifester des comportements d'autodétermination. On suggère aux organismes qui distribuent les services et aux intervenants d'encourager et de créer ces opportunités.

Le paradigme de soutien émergeant: une suggestion d'approche pour l'évaluation, la planification et l'évaluation.

J. R. Thompson, C. Hughes, R. L. Schalock, W. Silverman, M. J. Tassé, B. Bryant, E. M. Craig et E. M. Campbell

Une approche systématique pour adresser les besoins de soutiens des personnes avec retard mental et des incapacités de développement est présentée et une nouvelle échelle pour mesurer les différences individuelles des besoins de soutiens est présentée. Le processus employé dans le développement de l'échelle est expliqué, incluant l'établissement d'une typologie des domaines de soutiens qui ont été tirés d'une revue des écrits professionnels, une validation du processus utilisant une méthodologie «Q-sort» et une étude pilote sur le terrain. Les problèmes critiques et les défis pratiques associés aux efforts pour mesurer et adresser les besoins de soutiens des individus sont discutés

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Carine Chartrand, Brigitte Ferron, Mélanie Lamoureux-Hébert et Diane Morin.

French translations of the abstracts have been coordinated by “AAMR QUEBEC” with the collaboration of Carine Chartrand, Brigitte Ferron, Mélanie Lamoureux-Hébert and Diane Morin.