Exploration de perspectives de transition de jeunes avec incapacités: paroles de jeunes adultes, de parents et de professionnels

B. F. Cooney

Des méthodes de recherche qualitatives ont été utilisées pour examiner les expériences de transition de (a) 9 jeunes adultes atteints d'incapacités sévères pendant leur dernière année de l’école secondaire, (b) leurs parents et (c) des professionnels travaillant pour des écoles et des agences de services aux adultes. Les étudiants étaient particulièrement éloquents quant à leurs plans suite à leur graduation, mais avaient peu d'opportunités de les réaliser pleinement. Les parents espéraient que les talents et les habiletés de leurs enfants leur permettraient d'atteindre une vie d'adulte accomplie, mais faisaient face à des résultats incertains et à des procédures peu familières. Les professionnels géraient le processus et abordaient la transition en faisant correspondre aux besoins les programmes disponibles; par contre, ces programmes encourageaient la dépendance et niaient aux étudiants une véritable opportunité d'atteindre un statut d'adulte à part entière. Bien que les parents et les professionnels travaillaient tous deux au progrès de jeunes adultes, leur inaptitude à reconnaître différentes perspectives gênait sérieusement à la qualité du processus de transition.

La participation des femmes en tant qu'auteures et éditrices dans des revues concernant le retard mental et les sujets associés

C. L. Porter, L. Christian et A. Poling

La présente enquête détermine la participation des femmes dans huit revues concernant le retard mental et les sujets qui y sont associés. Le nombre de femme auteures a été enregistré pour tous les articles publiés dans ces revues depuis 1991. Le nombre de femme du bureau de rédaction est compilé chaque année et ce pour chaque revue. Pour toutes les années et toutes les revues, les femmes étaient les premiers auteurs de 41% des articles publiés. Les femmes ont écrit 34% des articles pour lesquels il n'y avait qu'un seul auteur. Globalement, 45% de tous les auteures sont des femmes. Elles constituent 34% des membres des bureaux de rédaction pour les huit revues compilées. En somme, ces données suggèrent que la contribution des femmes au retard mental diminue selon le prestige de l'activité.

La prévalence de l'inactivité physique et de l'activité physique recommandée pour la communauté de base des adultes qui présentent un retard mental

C. C. Draheim, D. P. Williams et J. A. McCubbin

Peu d'information a été rapportée en ce qui a trait au temps alloué à l'activité physique dans les loisirs (LTPA) dans les habitudes des adultes présentant un retard mental. La prévalence de l'inactivité physique et de la recommandation de la LTPA des adultes ayant un retard mental faible à moyen vivant dans le cadre d'une communauté a été décrite. Les adultes ayant un retard mental (76 hommes 74 femmes) ont rapporté leurs habitudes concernant leurs activités physiques. Globalement les hommes et les femmes vivant dans le cadre d'une communauté ont un niveau d'inactivités semblable; de 47% à 51% des individus participaient peu à LTPA ou pas du tout. De 42% à 47% de ceux-ci ont dit participer de modérément à vigoureusement à LTPA 5 fois par semaine ou plus. La limite à quantifier l'activité physique à travers un questionnaire a été discutée et le développement et l'implantation du programme désigné pour augmenter le niveau d'activité physique recommandé.

Évaluation subjective et objective de la qualité de vie: réaction, biais de la réponse et concordance résidant répondant

J. Perry et D. Felce

Les faibles habiletés de langage et le biais de la réponse sont souvent citées comme des empêchements pour valider la réponse à des items dans une grille d'entrevue. Des entrevues structurées avec un échantillon aléatoire de 154 adultes présentant un retard mental ont démontré qu'environ les deux tiers des répondants étaient incapables de répondre ou exposaient leurs réponses biaisées. Il y avait une différence significative sur l’échelle de comportements adaptatifs entre ceux qui exhibaient leurs réponses biaisées et ceux qui ne le faisaient pas. Dans les cas d'absence de réponses ou de réponses biaisées, la substitution du répondant par un répondant par procuration a été proposée comme une méthode alternative d'acquisition d'information subjective. Dans cette étude, la concordance entre les réponses des individus et celles des répondants par procuration était faible selon une échelle subjective et élevée selon une échelle objective.

Conceptualisation, mesure et application de la qualité de la vie pour les personnes présentant un retard mental: rapport d'un groupe international d'experts

R. L. Schalock, I. Brown, R. Brown, R. A. Cummins, D. Felce, L. Matikka, K.D. Keith et T. Parmenter

Dans cet article, un nombre de données impliquant le concept de qualité de la vie appliqué aux personnes ayant un retard mental est résumé et un nombre d'accord de principe concernant cette conceptualisation, sa mesure et son application est présenté. Nous avons réalisé que les concepts et les modèles présentés dans cet article varieraient potentiellement d'un pays à l'autre et même d'une région à une autre à l'intérieur de ces pays. La compréhension interculturelle du concept de qualité de la vie en est à ses débuts et nous espérons que les discours résultant du matériel présenté dans cet article faciliteront la compréhension interculturelle et le travail de collaboration. L'article reflète la pensée courante concernant la conceptualisation, la mesure et l'application de ce concept dont l'utilisation augmente de façon importante et grandissante dans le domaine du retard mental et donne les étapes pour son développement continuel.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par AAMR-QUÉBEC avec la collaboration de Carine Chartrand, Brigitte Ferron, Mélanie Lamoureux-Hébert et Diane Morin.

French translations of the abstracts have been coordinated by “AAMR QUEBEC” with the collaboration of Carine Chartrand, Brigitte Ferron, Mélanie Lamoureux-Hébert and Diane Morin.