Représentation de soi, trouble d'apprentissage et le modèle social du handicap.

D. Goodley, D. Armstrong, K. Sutherland et L. Laurie

Dans cet article, nous relatons un projet de recherche portant sur la représentation de soi des personnes ayant l’étiquette de «trouble d'apprentissage». La représentation de soi en action dans les groupes a été examinée et la compréhension de la valeur de la représentation de soi dans le langage interne de la personne a été explorée. Premièrement, nous identifions les antécédents de notre étude. Deuxièmement, nous réfléchissons sur l'utilisation de méthodes ethnographique et narrative. Troisièmement, nous définissons trois résultats qui mettent en lumière la signification de la représentation de soi dans la vie des personnes qui ont l’étiquette de «trouble d'apprentissage»: (a) la nature distribuée et non localisée de la représentation de soi; (b) la médiation de représentation de soi avec la nature relationnelle du trouble d'apprentissage; (c) soutenir le mouvement de la représentation de soi. Nous concluons qu'une variété de théories, de politiques et d'implication pratiques font surface à travers un engagement envers le mouvement de la représentation de soi.

Précision d'identification par des témoins oculaires: comparaison entre des adultes avec et sans retard mental.

K. Ericson et B. Isaacs

L'effet de variation sur la clarté d'un évènement perçu a été examiné d'après la précision d'identification du témoin oculaire chez des adultes avec et sans retard mental. Suite au visionnement de trois films (clair, moins clair ou ambigu) sur un vol non violent, les participants devaient identifier le voleur d'après une série de photos. Dans les trois conditions de visionnement, les participants avec un retard mental ont obtenu autant de bonnes identifications que les participants sans retard. Mais ils ont aussi fait plus de mauvaises identifications et étaient plus enclin à deviner. Les différences entre les deux groupes semblent attribuables à la demande de facteurs inhérents dans la tâche d'identification par les témoins oculaires et à la compréhension de la nature de la tâche elle-même.

Le soutien familial aux États-Unis: tendances de financement et initiatives émergentes

S. L. Parish, A. Pomeranz-Essley et D. Braddock

Les tendances concernant les dépenses pour le soutien familial et les initiatives touchant les nouveaux programmes à travers le pays durant les années 90 sont résumées. Sur le plan national, les dépenses totales pour le soutien familial ont dépassé 1 milliard de dollars en 2000. Entre 1990 et 2000, les dépenses pour de tels services aux États-Unis ont augmenté de 1,5% à 4% des ressources totales consacrées par les agences d’état MR/DD. Toutefois, nous avons trouvé des différences considérables entre les états sur le plan des ressources allouées pour le soutien des familles qui donnent des soins à un de leurs membres ayant un trouble de développement. Les initiatives touchant les programmes incluent une orientation vers des services dirigés par la famille, des programmes ciblés pour les populations spéciales, comme les minorités ethniques et les aidants naturels, ainsi qu'une lente expansion des subventions en argent. Des recommandations pour le cours futur des politiques dans ce domaine sont proposées.

Le soutien apporté aux revenus d'emploi à travers la décennie: y a-t-il des preuves de l'amélioration de la qualité d'implémentation?

D. Mank, A. Cioffi et P. Yovanoff

Personne ne remet en question le fait que les stratégies utilisées pour améliorer le soutien aux revenus d'emploi, nommément les salaires plus élevés et les niveaux d'intégration plus élevés, ont changé depuis le milieu des années 1980. Les innovations des soutiens naturels et le leadership des employeurs ont aidé à augmenter la capacité des agences de soutien et de la communauté d'affaire à intégrer des personnes ayant un handicap au monde du travail. Ce rapport est le sixième d'une série qui se concentre sur les caractéristiques du soutien naturel et sa relation avec les résultats d'emploi. Le but de cet article est de décrire une analyse conçue pour étudier les caractéristiques de l'emploi, les salaires et les résultats d'intégration des emplois trouvés par des personnes ayant des handicaps tôt dans le développement des programmes de soutien aux revenus d'emploi comparativement à la situation des dernières années.

Désinstitutionalisation et mortalité: résultats d'une recherche avec groupe contrôle dans le New Jersey

P. Lerman, D. H. Apgar et T. Jordan

Dans les études précédentes portant sur la mortalité des personnes désinstitutionalisées ayant un handicap en Californie et en Pennsylvanie, les chercheurs ont évité d'utiliser un devis de recherche avec groupe contrôle. Nous avons identifié un échantillon de 150 personnes devant quitter une institution que nous avons apparié à un groupe de 150 personnes devant y demeurer. L'appariement et d'autres facteurs de risque ont été mesurés en 1994. Des visites à toutes les résidences se sont produites entre 1997 et le milieu de 2000 à intervalles spécifiques après que les 150 personnes devant quitter leur institution l'ait quittée. L'analyse logistique de régression a identifié les facteurs de risque tels que l’âge, le peu de soins personnels, les conditions médicales et les crises d’épilepsie comme étant les meilleurs facteurs expliquant les décès. Ajouter le statut de résident ou de non résident ainsi que le placement institutionnel ou en communauté à l'analyse n'affecte pas le modèle. Les placements en maison de soins émergent comme étant un facteur de risque post hoc.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Brigitte Ferron, Marie-France Girouard, Louis Pelletier, Annie Poirier et Diane Morin.

The French translation of the abstracts have been coordinated by «AAMR-QUÉBEC» with the collaboration of Brigitte Ferron, Marie-France Girouard, Louis Pelletier, Annie Poirier, and Diane Morin.