Services centrés sur la personne et contexte organisationnel: faire le point sur les conditions de travail et leurs impacts

K. M. Hulgin

Bien que la popularité du concept des services centrés sur la personne ait beaucoup crû, il existe plusieurs contradictions au sein des organismes qui le mettent en œuvre. Huit organisations, chacune ayant, avec succès, procuré des services centrés sur la personne à au moins quelques individus, ont été examinées. Certains organismes ont mis cette approche en œuvre dans une proportion significativement plus élevée d'individus qui recevaient leurs services comparativement à d'autres organismes. Des entrevues et la méthode de l'observation participante ont été utilisées pour étudier comment les différents contextes organisationnels ont contribué à ces différences. L'approche convenait à certaines organisations alors que d'autres imposaient des limites sérieuses au nombre d'individus ou au taux auquel ils pouvaient bénéficier de cette approche.

Perspectives des médecins, des familles et des administrateurs concernant l'accessibilité des soins de santé pour les personnes ayant un retard mental au Kansas

A. Reichard et H. R. Turnbull, III

Cette étude portant sur le statut des soins médicaux pour les habitants du Kansas ayant un retard mental est constituée des perspectives de médecins, de soignants et de membres des familles. De façon générale, ces trois groupes rapportent être satisfaits des soins médicaux quant aux aspects suivants: disponibilité, accessibilité, pertinence et coût. Les fondements de ces résultats sont mis en évidence et des suggestions visant à améliorer la satisfaction quant aux soins de santé sont présentées.

Handicap physique et intellectuel à la préhistoire et dans les premières civilisations

G. Berkson

Cet article met l'emphase sur trois questions de base: la première porte sur le moment où des handicaps spécifiques ont émergé durant l'évolution humaine. La seconde question concerne les causes des handicaps. La troisième question a trait aux réactions de la société vis à vis des personnes ayant un handicap. Des discussions sont présentées pour chacune de ces questions.

Analyse éthique du concept d'incapacité

S. Vehmas

Le concept d'incapacité a été étudié d'un point de vue éthique. Il est discuté du fait que l'incapacité résulte de la manière dont la société est construite et de celle dont les idées et les jugements concernant l'incapacité sont établis dans les interactions communautaires (i.e., l'incapacité est-elle créée et construite socialement?). Bien que les visions de l'incapacité mettant l'emphase sur la nature sociale soient valides, elles sont insuffisantes puisqu'elles ne prennent pas en considération la dimension normative liée au concept d'incapacité. Le point central du concept d'incapacité est éthique, c'est pourquoi un examen philosophique et moral du concept est nécessaire. Trois théories éthiques possibles de l'incapacité (universelle, objective, subjective et communautaire) sont présentées et discutées brièvement. Puis, l'ébauche d'une base pour un modèle éthique valide de l'incapacité est présentée.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par « AAMR-QUÉBEC » avec la collaboration de Brigitte Ferron, Julie Ferron, Virginie Cobigo et Diane Morin.

The French translation of the abstracts have been coordinated by « AAMR-QUÉBEC » with the collaboration of Brigitte Ferron, Julie Ferron, Virginie Cobigo, and Diane Morin.