Obstruction de l'oesophage, par un citron, qui requiert une oesophagectomie: penser à prévenir

G.-S. Lohiya, L. Tan-Figueroa, H. Van Le et L. Rusu

Un patient faisant du pica et ayant le syndrome Lennox Gastaut refuse soudainement toutes consommations orales. Les radiographies du cou ne ré vèlent la présence d'aucun corps étranger. L'examen au baryum a permis d'identifier un défaut de remplissage irrégulier au niveau de l'œsophage cervical. L'oesophagoscopie révèle un objet or ressemblant à une balle (un demi citron) à 3 cm du cricopharyngeus. Cet objet doit être enlevé par oesophagectomie suite à des essais infructueux avec des instruments flexibles et rigide dans le cadre d'oesophagoscopie, de laryngoscopie et d'un cathé ter Foley. Le coût pour une hospitalisation de 39 jours est de 282 761$. Le patient a réussi à se procurer et à avaler le citron malgré l'espace protégé par des vitres de plastique et la surveillance des employés. Chez les personnes non-verbales, le refus de nourriture abrupte et médicalement inexplicable est une urgence. La prévention nécessite de porter une attention particulière aux comportements de pica, à l'impulsivité, la dentition, la consistance des aliments, les ustensiles utilisés pour manger, les blessures, l'environnement, l'équipement adaptatif et la surveillance.

L'utilisation des technologies électroniques par les personnes présentant des incapacités intellectuelles.

A. C. Carey, M. G. Friedman et D. N. Bryen

Les technologies électroniques actuelles, incluant les ordinateurs, les téléphones cellulaires, l'Internet et les agendas électroniques sont très prometteurs pour les personnes présentant des incapacités intellectuelles. Pourtant peu de recherches ont été menées afin d'explorer les modes d'utilisation par cette population. À l'aide d'une enquête menée auprès de 83 adultes présentant des incapacités intellectuelles, nous avons observé les facteurs influençant l'utilisation de trois types de technologies électroniques: l'ordinateur, l'Internet et l'agenda électronique. Quarante et un pourcent des participants utilisaient l'ordinateur, 25% l'Internet et 11% l'agenda électronique. L'âge, l'environnement de travail et la perception de sa propre habilité à copier manuellement de l'information influencent les probabilités d'utilisation. Les principaux obstacles rapportés par les participants incluent le manque d'accès, de formation et de soutien ainsi que le coût élevé de ces technologies. L'intérêt pour l'utilisation de ces technologies est élevé et les participants ont fourni des suggestions afin d'améliorer l'accessibilité.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Brigitte Ferron et Diane Morin.

The French translation of the abstracts have been coordinated by «AAMR-QUÉBEC» with the collaboration of Brigitte Ferron, and Diane Morin.