Cours Suprême, «notre ville», et politiques concernant les handicaps: salles de réunion, chambres, salles d'audience et vestiaires

M. J. Stowe, H. R. Turnbull, III et C. Sublet

Dans cette discussion concernant les décisions clés récentes (1995–2004) de la Cours Suprême des États-Unis liées aux handicaps, nous évaluons (a) si la Cours a supportée ou nuit à certains concepts importants à la politique concernant les handicaps et (b) nous examinons comment la Cours équilibre les droits des personnes avec et sans handicaps. Dans les cas impliquant la discrimination à l'emploi, la loi sur la famille et l'accès à la Cours et à d'autres instances publiques décisionnelles, la Cours privilégie une version idéalisée des États-Unis de l'époque. Nous expliquons l'idéalisme de la Cours de cette époque en soulignant deux construits connus comme (a) imposer la confrontation et s'en remettre à un processus majoritaire et (b) avancement des relations personnelles.

Inclusion des personnes présentant un retard mental et d'autres incapacités de développement dans les communautés religieuses

J. Vogel, E. A. Polloway et J. D. Smith

Ce document se veut un effort pour inclure les personnes qui présentent des incapacités de développement dans les communautés religieuses. Nous offrons une recension des écrits pertinents sur la participation religieuse et les communautés religieuses pour des personnes présentant des incapacités et nous fusionnons le peu de données disponibles sur ces sujets avec les perspectives des individus qui travaillent spécifiquement sur ces thèmes. Les sujets explorés sont les implications à faire partie d'une communauté religieuse en termes d'impact sur la qualité de vie, les barrières d'inclusion dans quelques communautés, les stratégies pour dépasser ces barrières et les considérations spéciales pour les adultes ayant un retard mental ou d'autres incapacités de développement. Une discussion des implications afin d'augmenter l'inclusion dans les communautés religieuses est offerte.

Outils d'évaluation des « malaises simulées » chez les personnes ayant un retard mental: problèmes potentiels et solutions

K. E. Hurley et W. P. Deal

Les « malaise simulés », c'est-à-dire l'exagération ou la simulation de symptômes physiques ou psychologiques, peuvent nuire au processus d'évaluation psychologique (American Psychiatric Association, 2000). Afin d'augmenter la validité des évaluations psychologiques, les chercheurs ont étudié les tendances de ces « malaises simulés » et développés des outils afin de les détecter (Rogers, Bagby, & Dickens, 1992; Tombaugh, 1996). Cependant, ces instruments ne sont peut-être pas appropriés pour des personnes ayant un quotient intellectuel significativement sous la moyenne. Quatre instruments fré quemment utilisés pour les évaluations psycho-lé gales des « malaises simulés » ont été utilisés pour évaluer des personnes ayant un retard mental. Les résultats démontrent qu'en utilisant les scores limites établis, nous sommes capables de catégoriser un pourcentage significatif de participants comme ayant des « malaises simulés », malgré l'ajustement des directives afin que leurs résultats soient optimaux. Les implications pour la pratique ainsi que des recherches à venir souhaitables sont abordées.

Comparaison entre les rapports sur les conditions de vie d'adultes présentant un retard mental fournis par les parents et les membres du personnel.

Õ. Umb-Carlsson et K. Sonnander

Lors d'études impliquant des personnes présentant un retard mental, les mandataires sont habituellement ceux qui fournissent l'information. Cependant, peu de choses sont connues sur la concordance entre les différents types de mandataires et sur la manière dont les caractéristiques de ces derniers influencent l'information qui est fournie. Nous avons comparé les rapports de 89 paires de parents et de membres du personnel sur les conditions de vie des personnes présentant un retard mental, en utilisant le pourcentage d'accord et le calcul statistique kappa de Cohen. Les résultats démontrent des différences entre les parents et les membres du personnel pour la majorité des domaines étudiés, avec un taux d'accord moyen pour les items objectifs et un taux d'accord acceptable pour les items subjectifs. Les parents et le personnel transmettent différentes informations relativement à différents points de vue et types d'informations. Donc, nous suggé rons que les informations amenées par les mandataires ne soient pas considérées comme pouvant être interchangeables, mais plutôt comme complémentaires.

Couverture de l'assurance maladie pour les travailleurs de soutien direct dans le domaine du retard mental

W. Ebenstein

Il existe de plus en plus de recherches démontrant le fait que de fournir une assurance maladie aux employés constitue un facteur important dans le recrutement et le maintien des travailleurs de soutien direct compétents et motivés dans les occupations liées aux services sociaux et de santé. Une recension des écrits dans ce domaine, incluant de nouvelles informations liées au retard mental, est présentée afin d'aider les employeurs sans but lucratif et les gouvernements dans la création d'initiatives pour faire face à l'augmentation des coûts de soins de santé. Des approches pour financer la couverture des soins de santé pour les employés de première ligne et un nouveau programme à New York qui fournit des subventions aux agences pour améliorer la couverture existante sont discutés.

Une étude de cas phénoménologique portant sur un proche adulte d'une personne ayant un retard mental

R. A. Flaton

Quelles sont les différences dans la vie d'une personne qui grandit avec un proche ayant un retard mental? Dans cette étude de cas phénoménologique, j'ai relevé le profil d'expériences d'une femme de 39 ans, sœur d'un homme de 35 ans ayant le Syndrome de Down. Elle a utilisé ses propres mots pour explorer et décrire ses expériences en tant que sœur et comment cette relation a contribué à former son identité, ses expériences et ses choix de vie. Les thèmes récurrents incluent sa perception d'elle-même et la perception des membres de sa famille, la formation de son identité et l'impact des expé riences sont abordés dans cet article. Plusieurs variables possibles pour d'éventuelles recherches quantitatives sont suggérées à partir de ses expériences, incluant une plus grande empathie dans le développement de la fratrie ayant un développement typique et le proche ayant un retard comme baromètre des traits de personnalité des autres et leur impact sur la formation de relations importantes.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Brigitte Ferron, Julie Ferron, Marie-France Giard, Diane Morin, Mélissa Moscato et Isabelle Picard.

The French translation of the abstracts have been coordinated by «AAMR-QUÉBEC» with the collaboration of Brigitte Ferron, Julie Ferron, Marie-France Giard, Diane Morin, Mélissa Moscato, and Isabelle Picard.