L'utilisation du téléphone cellulaire chez des adultes présentant une déficience intellectuelle

D. N. Bryen, A. Carey et M. Friedman

Bien que l'utilisation du téléphone cellulaire ait augmenté de façon dramatique, il existe un écart dans l'accès au téléphone cellulaire entre les personnes présentant une déficience et le public général. L'importance de l'utilisation d'un téléphone cellulaire chez les personnes présentant une déficience intellectuelle et des études concernant l'utilisation du téléphone cellulaire par des adultes ayant une déficience intellectuelle sont décrites. Notre objectif était de déterminer l'étendue de l'utilisation du téléphone cellulaire chez 83 adultes présentant une déficience intellectuelle, les raisons de la non-utilisation et les facteurs influençant l'utilisation. Les résultats suggèrent un écart dans l'utilisation de la technologie du téléphone cellulaire entre les personnes présentant une déficience intellectuelle et la population générale. Lorsqu'utilisés, les téléphones cellulaires sont employés principalement pour des urgences, pour stocker des numéros de téléphone et pour les communications quotidiennes. Les principales raisons de non-utilisation incluent les coûts, la perception de ne pas en avoir besoin et le manque d'accessibilité.

Compréhension de l'intégration sociale et professionnelle en tant que processus d'ajustement: apport à la théorie de coadaptation

S. Carrier

Cette étude qualitative a été conçue afin de comprendre comment le processus d'intégration sociale en milieu de travail se déroule pour des personnes ayant une déficience intellectuelle. L'observation et les entrevues auprès des participants ont permis d'examiner en profondeur 10 situations d'intégration au sein d'une compagnie. Les actions et les perceptions des responsables ont été considérées. Les analyses révèlent une variété de processus inter-reliés dans lesquels les personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs collègues cherchent un ajustement optimal, ou coadaptation, avec le soutien de leur superviseur. L'étude de ces processus interactifs conduit à l'émergence de la théorie de la coadaptation, un processus qui définit et construit l'intégration sociale et professionnelle. Ce développement théorique revisite les concepts de soutien et d'évaluation ainsi que les processus interactifs au regard d'une perspective socio écologique de la dé ficience.

Concept développemental de l'idiotie

M. Simpson

Lors de l'élaboration des définitions actuelles de la déficience intellectuelle, les chercheurs ont insisté sur un diagnostic se restreignant aux conditions manifestées durant la période de développement de la personne. Par contre, au 19e siècle, cette option conceptuelle était une parmi tant d'autres; certaines de ces conceptions n'excluaient pas les lésions cérébrales à l'âge adulte et la démence. Les événements du 19e et du début du 20e siècles tels la croissance des institutions, des études scientifiques et, plus tard, des tests d'intelligence ont mené à l'exclusion de certaines options. L'auteur discutera donc des définitions courantes qui, selon lui, sont très contingentes à des facteurs considérés comme non nécessaires et encore moins essentiels. Le but de cet article n'est pas de proposer des changements spécifiques aux définitions actuelles mais de prendre en considération les autres options théoriques en questionnant celles qui sont dominantes.

Projet MED: les effets de la série de livrets éducationnels portant sur la médication pour les individus ayant une déficience intellectuelle.

M. G. Aman, B. A. Benson, C. A. Farmer, K. L. Hall et K. M. Malone

Nous avons développé huit livrets, abondamment illustrés, qui traitent des droits et responsabilités des patients, des médicaments anti-épileptiques et de la plupart des substances psychotropes. Le langage utilisé était très élémentaire, mais couvrait une grande variété d'information. Nous avons distribué des exemplaires gratuits des livrets, accompagnés de questionnaires standardisés, à des consommateurs ayant n'ayant pas de déficience intellectuelle (déficience intellectuelle/retards de développements); 604 questionnaires ont été reçus. La majorité des consommateurs ont indiqué qu'ils ont lu les livrets, ont appris quant à leurs droits et responsabilités ainsi que sur les médicaments décrits, et ont trouvé les livrets utiles. Les consommateurs présentant une déficience intellectuelle ont eu plus de difficultés que le «consommateur moyen» dans la compréhension du matériel, mais ils ont tout de même rapporté une grande satisfaction et une compréhension générale élevée. Les répondants de sexe féminin et les représentants des minorités visibles ont rapporté une satisfaction beaucoup plus grande envers les livrets que les autres personnes interrogées.

L'inclusion des élèves ayant une déficience intellectuelle moyenne ou sévère dans des activités parascolaires et communautaires.

H. L. Kleinert, S. Miracle et K. Sheppard-Jones

Nous avons effectué un sondage électronique auprès des enseignants d'élèves ayant une déficience intellectuelle moyenne ou sévère afin de déterminer l'inclusion de leurs élèves dans les activités parascolaires et communautaires. Pour les 252 enseignants qui ont indiqué que la majorité de leurs élèves avaient une déficience intellectuelle moyenne ou sévère, nous rapportons le nombre d'élèves participant aux activités parascolaires et communautaires ainsi que le type de soutien nécessaire pour la participation à chaque activité. Finalement, nous avons identifié les implications pour les professionnels qui veulent augmenter la participation des élè ves ayant des incapacités sévères dans les activités parascolaires et communautaires.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Mélissa Clark, Brigitte Ferron, Julie Ferron, Julie Mérineau-Côté, Diane Morin et Isabelle Picard.

The French translation of the abstracts have been coordinated by «AAMR-QUÉBEC» with the collaboration of Mélissa Clark, Brigitte Ferron, Julie Ferron, Julie Mérineau-Côté, Diane Morin, and Isabelle Picard.