Vivre l'appartenance à la communauté par les centres de réadaptation communautaire: où en sommes-nous?

D. S. Metzel, H. Boeltzig, J. Butterworth, J. S. Sulewski et D. S. Gilmore

Les résultats d'une analyse des caractéristiques et services offerts par les centres de réadaptation (CR) communautaire dans les premières années du 21e siècle sont présentés. Les services offerts peuvent être classés selon deux dimensions: leur but (travail ou non) et leur milieu (milieu protégé ou communautaire). Le nombre d'individus présentant un handicap et utilisant les services fournit une troisième perspective d'analyse. La majorité des centres offrent des services liés ou non au travail et la majorité de ceux qui offrent des services liés à l'emploi les offrent en milieu communautaire (intégré) et en milieu protégé. Les personnes ayant une déficience intellectuelle sont plus susceptibles d'être soutenues par des services liés au travail en milieu protégé (41%), suivis par des services non liés au travail (33%) et des services liés au travail en milieu intégré (26%). Malgré certains changements dans les caractéristiques des centres de réadaptation, l'appartenance communautaire n'est pas encore vé cue par la majorité des personnes ayant une déficience intellectuelle.

Résultats longitudinaux d'un programme de soutien pour les consommateurs adultes ayant une dé ficience intellectuelle et leur famille

J. Caldwell et T. Heller

Les impacts longitudinaux du programme de soutien pour les consommateurs, qui fournit aux familles un budget individualisé, ont été étudiés à trois moments dans le temps sur une période de neuf ans: temps 1 (1991), temps 2 (1995) et temps 3 (2000). Avec le temps, les familles bénéficiant du programme ont présenté une diminution des besoins non comblés, une satisfaction plus élevée par rapport aux services reçus, une plus grande participation dans la communauté des personnes ayant une déficience intellectuelle et une diminution de la charge des intervenants. Au temps 3, les familles qui ont participé au programme ont été comparées aux familles qui étaient sur la liste d'attente. Les familles provenant du programme (temps 3) ont eu moins de besoins insatisfaits et une plus grande satisfaction quant aux services que les familles sur la liste d'attente. Il n'y avait pas de différence quant à la participation dans la communauté et la charge des intervenants.

L'intimidation parmi des élèves ayant une déficience intellectuelle à l'école spécialisée: différences quant à l'adaptation sociale et les habiletés sociales

S. Reiter et N. Lapidot-Lefler

Le harcèlement et l'intimidation ont été étudiés chez 186 élèves, âgés entre 12 et 21 ans, ayant une déficience intellectuelle et fréquentant des écoles spécialisées. Les différences entre les intimidateurs et les victimes en termes d'adaptation sociale et d'habiletés sociales ont été examinées. Aucun patron démontrant des différences quant aux habiletés sociales n'a été trouvé entre les trois sous-groupes: victime, intimidateur et victime-intimidateur. Toutefois, les intimidateurs et les victimes-intimidateurs démontrent significativement plus de comportements problématiques, comme, par exemple, des excès de colère, des comportements indisciplinés et querelleurs ainsi qu'une tendance à mentir et à voler. Des corrélations significatives ont aussi été trouvées entre des actions d'intimidation, des comportements violents et d'hyperactivité. Le fait d'être une victime était corrélé avec des problèmes d'ordre émotionnel et interpersonnel.

Favoriser l'agenda de l'emploi: étude de cas d'États ayant une performance élevée quant à l'emploi intégré

A. C. Hall, J. Butterworth, J. Winsor, D. Gilmore et D. Metzel

Les variables organisationnelles, incluant les politiques, les pratiques, les collaborations et les mécanismes de financement résultant en une performance élevée dans le domaine de l'emploi intégré, ont été décrites à travers une recherche d'étude de cas dans trois États. Les résultats montrent à quel point les facteurs contextuels, les stratégies et les objectifs du système sont liés ainsi que la façon dont ils entretiennent les changements de systèmes. Des straté gies comme la flexibilité du financement et des pratiques, la communication des valeurs à l'aide de données, de récompenses et d'incitations liées au financement et, la diffusion d'innovations à l'aide des relations et de formations étaient plus réussies lorsqu'elles étaient incluses à l'intérieur du contexte d'une base solide de valeurs, d'un réseau de parties prenantes dévouées et de clarté des objectifs du système. Des implications sont présentées concernant les systèmes d'États et les centres de réadaptation communautaire comme partenaires dans la planification ainsi que des implications concernant le leadership futur dans le domaine.

Réseaux sociaux et carrières de jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle

L. T. Eisenman

Les études de la population générale indiquent que les réseaux sociaux d'une personne influencent sa situation d'emploi et sa carrière, particulièrement en ce qui a trait à comment la personne trouve et obtient un bon emploi. Les études récentes suggèrent que les réseaux sociaux puissent fonctionner de façon semblable chez les personnes ayant certaines incapacités. Dans cette étude, j'ai exploré les ré seaux sociaux de cinq jeunes travailleurs ayant une déficience intellectuelle, afin d'en apprendre davantage quant au rôle joué par leur réseau social dans leur cheminement de carrière.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAMR-QUÉBEC» avec la collaboration de Rébecca Beaulieu Bergeron, Mélissa Clark, Brigitte Ferron, Julie Ferron, Diane Morin et Isabelle Picard.

The French translation of the abstracts has been coordinated by “AAMR-QUÉBEC” with the collaboration of Rébecca Beaulieu Bergeron, Mélissa Clark, Brigitte Ferron, Julie Ferron, Diane Morin, and Isabelle Picard.