La nutrition et les adultes présentant une déficience intellectuelle ou une incapacité du développement: une recension des écrits

Kathleen Humphries, Meg Ann Traci, et Tom Seekins

Environ 4,5 millions d'Américains présentent une déficience intellectuelle (DI) ou une incapacité du développement (ID). Une plus grande attention est dorénavant portée sur les comportements reliés à la nutrition de ces personnes ainsi que les implications pour leur santé. Cet article porte sur une recherche systématique des écrits scientifiques actuels reliée à la nutrition chez les adultes présentant une DI ou une ID dans les bases de données PsycINFO et PubMed. Les auteurs ont utilisé les mots-clés suivants: nutrition, conditions secondaires, déficience intellectuelle et incapacité du développement. Ils ont catégorisé les études portant sur la nutrition des adultes présentant une DI ou une ID comme suit: études sur l'apport diététique, évaluations anthropométriques des risques nutritionnels, indices biochimiques et évaluations cliniques.

Les perceptions des parents concernant les années suivant la scolarisation pour les jeunes adultes présentant des incapacités du développement

>Margarita Bianco, Dorothy F.Garrison-Wade, Romie Tobin et Jean P.Lehmann

Cette étude qualitative a examiné les perceptions des parents quant aux différents rôles qu'ils ont joués dans la vie de leurs enfants devenus adultes durant les années suivant la scolarisation. Des entrevues individuelles en face-à-face ont été réalisées auprès de 9 familles de jeunes adultes présentant une incapacité du développement. Les résultats indiquent que les familles perçoivent la complexité de leurs rôles comme un équilibre entre la défense des besoins de leur enfant devenu adulte tout en promouvant l'indépendance et l'autodétermination. Les rôles assumés par les parents alors que leur enfant entrait dans l'âge adulte étaient ceux de collaborateurs, décideurs, évaluateurs de programme, modèles, entraîneurs, mentors, instructeurs et agents de changement de systèmes. Les parents se sont souvent sentis comme étant le filet de sécurité pour leur enfant et le plan de secours pour les agences de services. Les déclarations des parents ont illustré la complexité des rôles qu'ils ont joués alors que leur enfant jeune adulte présentant une incapacité du développement entrait dans l'âge adulte.

Utilisation du tabac auprès d'individus ayant une déficience intellectuelle ou ayant une incapcité du développement: une brève recension des écrits

Marc L.Steinberg, Laura Heimlich et Jill M. Williams

La consommation de tabac est une des causes majeures de décès remédiable aux États-Unis. Bien qu'il y ait peu d'efforts de contrôle face à la consommation de tabac auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle ou ayant une incapacité du développement. Cette population est particulièrement vulnérable aux effets nocifs dus à la dépendance au tabac. La consommation de tabac entraîne une détérioration de la santé, dommage la situation financière et stigmatise les individus ayant une déficience intellectuelle ou ayant une incapacité du développement. L'article suivant fait une recension des écrits concernant la prévalence et les habitudes de consommation de tabac auprès d'individus ayant une déficience intellectuelle ou une incapacité du développement. De même, il expose l'importance d'expliquer l'utilisation de tabac à ces fumeurs ainsi que les politiques portant sur ce sujet. Des suggestions seront faites concernant des recherches futures et des modifications de traitement seront proposées.

Participation de la fratrie adulte de personnes présentant une incapacité du développement concernant la planification future

Tamar Heller et John Kramer

Cette étude a examiné les facteurs influençant la participation de la fratrie de personnes ayant une incapacité du développement dans la planification future ainsi que dans l'identification de leurs attentes en matière de soins futurs. L'échantillon se compose de 139 frères et sœurs adultes recrutés à partir d'une liste en ligne et d'une conférence de la fratrie. Les résultats indiquent que quelques familles concernées ont fait des plans ou sont impliqués dans la planification. La fratrie qui a été la plus impliquée dans la planification future était plus vieille, plus impliquée dans les activités pour les personnes ayant une déficience et a fourni plus de soutien à leurs frères et leurs sœurs ayant une incapacité du développement. Environ 38% de la fratrie prévoit être la principale dispensatrice de soins et serait plus susceptible de s'attendre à ce rôle que si le frère ou la sœur ayant une déficience habite proche et que cette personne est une femme, que cette personne a plus de contacts avec la fratrie, que la fratrie a fourni plus de soutien et sent une plus grande satisfaction de soins. Les principaux besoins de soutien de la fratrie ont été des groupes de soutien, des ateliers de formation sur la façon d'assumer la responsabilité des soins, un soutien financier et de la documentation sur des planifications futures.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAIDD-Québec» avec la collaboration de Rébecca Beaulieu Bergeron, Mélissa Clark, Ioanna Guikas, Julie Mérineau-Côté, Isabelle Picard et Diane Morin.

The French translation of the abstracts has been coordinated by “AAIDD-Québec,” with the collaboration of Rébecca Beaulieu Bergeron, Mélissa Clark, Ioanna Guikas, Julie Mérineau-Côté, Isabelle Picard, and Diane Morin.