Discordance de la réponse au consentement basée sur des facteurs démographiques: bref rapport

Karen R. Nunez-Wallace, Chandler E. Gill, Courtney H. Harrison, Henry M. Taylor, et P. David Charles

Lors d'une étude portant sur les résultats du traitement de la paralysie spasmodique, dans un centre de développement de 62 résidents ayant une déficience intellectuelle profonde, la toxine botulique A (TBA), le baclofène intrathécal (BIT) ou la combinaison de ceux-ci a été recommandé avec de la physiothérapie et de l'ergothérapie. Les représentants légaux consentaient davantage à la TBA qu'au BIT (p  =  .021). Les représentants légaux nommés par la Cour étaient plus susceptibles de consentir au traitement que les membres de la famille (p  =  .026). Les personnes autres (sans lien de parenté) consentaient davantage que les parents (p  =  .009). Finalement, les représentants caucasiens étaient plus susceptibles de consentir au traitement que les représentants afro-américains. Toutefois, l'ethnicité du résident n'a pas influencé le consentement. Le genre des résidents ou des représentants légaux n'a pas influencé le taux du consentement. Ce rapport souligne la présence de disparités quant au consentement substitué donné pour les personnes ayant une déficience intellectuelle en plus d'indiquer le besoin de plus de recherche afin que cette population vulnérable puisse avoir accès à des traitements appropriés.

Un virage du discours de l'instruction: Samuel A. Kirk à l'intersection des difficultés d'apprentissage et du 〈〈retard mental〉〉

Scot Danforth, Laura Slocum, et Jennifer Dunkle

Il est souvent assumé que les construits actuels de la déficience coexistent dans un isolement conceptuel les uns par rapport aux autres. Cet article explore le rapport historique entre le 〈〈retard mental〉〉 et les difficultés d'apprentissage à l'intérieur des écrits et paroles de Samuel A. Kirk, pionnier de l'éducation spécialisée. Au début des années 1950, Kirk a tenu à plusieurs reprises un discours décrivant les enfants présentant un faible QI comme des élèves compétents et dignes d'instruction. Toutefois, lorsqu'il a tenté de faire une distinction claire entre le nouveau construit de difficultés d'apprentissage et l'ancien de retard mental, Kirk a modifié son récit original. Le véritable potentiel intellectuel a alors changé pour la difficulté d'apprentissage, laissant le retard mental doublement stigmatisé comme un trouble ne permettant pas l'instruction.

Vidéo sur ordinateur basé sur l'instruction d'habiletés de préparation à la nourriture: acquisition, généralisation et entretien

Kevin Ayres, et David Cihak

Le but de cette étude était d'évaluer les effets d'un programme d'enseignement aux habiletés de la vie à l'aide d'instructions vidéo sur ordinateur (computer-based video instruction ; CBVI). Trois élèves âgés entre 10 et 14 ans (middle school) présentant une déficience intellectuelle ont appris avec le logiciel complet CBVI à faire un sandwich, à utiliser un micro-ondes et à mettre la table. Une enquête multiple à travers la conception et les comportements a été utilisée afin d'évaluer la relation fonctionnelle entre le logiciel et l'acquisition des habiletés. Tous les étudiants après avoir reçu le CBVI ont augmenté le pourcentage d'étapes complétées dans l'ordre correct. Durant l'entretien de l'enquête, la performance de tous les élèves s'est détériorée; après une session unique de révision avec le CBVI, tous les élèves ont regagné les niveaux précédents de performance, provisoirement indiquant un rôle de CBVI comme outil pour examiner le matériel déjà maîtrisé. Les résultats sont discutés en termes d'utilisation du CBVI pour permettre aux étudiants des essais d'apprentissages suffisants sur des tâches qui nécessitent l'utilisation de produits consommables (ex. nourriture).

Les comportements chez des adultes présentant une déficience intellectuelle en lien avec l'indépendance en communauté

Steve Woolf, Christine Merman Woolf, et Thomas Oakland

Cette étude vérifie le lien entre les comportements adaptatifs généraux et le degré d'indépendance dans la communauté chez 272 adultes présentant une déficience intellectuelle. Plus précisément, l'Adaptive Behavior Assessment System-Second Edition (ABAS-II; Harrison & Oakland, 2003) a été complété pour chaque participant et comparé avec le niveau actuel d'indépendance au travail et en résidence. Le comportement adaptatif des participants expliquait entre 40% et 43% de la variance de l'indépendance au travail et en résidence. En général, les résultats obtenus lors de cette étude effectuée sur le terrain indiquent que les participants démontrant les plus hauts niveaux de comportements adaptatifs travaillaient et vivaient de manière plus indépendante. Les participants dont le niveau de comportement adaptatif était plus bas avaient besoin de plus de soutien provenant de la communauté. Les implications de ces résultats seront discutées.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par 〈〈AAIDD-Québec〉〉 avec la collaboration de Rébecca Beaulieu Bergeron, Mélissa Clark, Marie-Pier Guimont, Julie Mérineau-Côté, et Diane Morin.