Perceptions des enseignants en adaptation scolaire quant aux bénéfices, barrières et composantes de l'enseignement à la formation professionnelle en milieu communautaire

RahKyung Kim et Stacy K. Dymond

Cette étude porte sur les perceptions des enseignants en adaptation scolaire quant aux bénéfices, barrières et composantes de l'enseignement à la formation professionnelle en milieu communautaire (Community-based vocational instruction; CBVI). Soixante-huit enseignants en adaptation scolaire (n = 68), ayant enseigné le curriculum de formation professionnelle auprès d'élèves avec des handicaps, ont été recrutés auprès d'écoles secondaires de l'Illinois sélectionnées aléatoirement. La cueillette de données a été effectuée par sondage. Les enseignants en adaptation scolaire considéraient le CBVI comme ayant plusieurs bénéfices auprès des élèves ayant des handicaps. Les ressources limitées, les exigences de la loi scolaire américaine (No Child Left Behind Act) ainsi que les problématiques des élèves ont été identifiées comme barrières à la mise en oeuvre de la formation professionnelle. Des résultats contradictoires ont été identifiés chez les enseignants quant à l'importance et l'utilisation des composantes du CBVI. Le nombre d'années d'enseignement, les types d'élèves avec des handicaps desservis, la taille de l'école ainsi que l'expérience auprès du CBVI influençaient les perceptions des enseignants quant au CBVI.

Enfants et jeunes avec le syndrome d'alcoolisation fœtale: résumé des recommandations d'intervention suite au diagnostic clinique

Tracy Jirikowic, Gelo Julie et Susan Astley

Les enfants atteints du syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) présentent un large éventail de troubles du développement. Toutefois, les standards cliniques de soins suite au diagnostic ne sont pas clairement établis. Cette étude rétrospective résume les types de recommandations d'intervention générés par une équipe interdisciplinaire de diagnostic du SAF pour 120 enfants âgés de 0,2 à 16,5 ans et recevant un diagnostic de SAF du University of Washington FAS Diagnostic & Prevention Network Clinic. Les recommandations d'intervention consignées dans un rapport de synthèse sur le diagnostic du SAF et soumis au dossier médical de chaque patient ont été le sujet d'une révision à l'aveugle et d'une analyse de contenu. Les recommandations d'intervention ont été comparées selon trois groupes ayant un diagnostic de SAF et des variables démographiques sélectionnées. Les résultats présentent le type et la fréquence des services, le soutien et les ressources recommandés pour un échantillon clinique d'enfants atteints du SAF.

Statut et tendances dans la main-d'oeuvre en soutien direct pour soutenir l'autogestion

Matthew Bogenschutz, Amy Hewitt, Jennifer Hall-Lande et Traci LaLiberte

Les programmes d'autogestion qui permettent aux personnes présentant une déficience intellectuelle d'exercer plus de contrôle sur leurs finances sont devenus plus communs depuis les dernières années. Par ailleurs, les besoins dans le recrutement, la rétention et la formation de personnel en soutien direct se font plus importants. Dans cet article, les auteurs enquêtent sur le statut de la main-d'œuvre en soutien direct pour les personnes utilisant les supports d'autogestion en se basant sur les résultats d'une enquête auprès des usagers dans un état du Midwest américain. Bien que d'autres études soient nécessaires, les résultats de cette étude suggèrent que les personnes qui utilisent les options de financement autogérées sont satisfaites de leurs habiletés à diriger le recrutement malgré les défis. Parmi ces défis, la présence de salaires plus élevés que prévu, mais des bénéfices plus bas que prévu en comparaison avec des services traditionnels peuvent avoir des ramifications sur les politiques et la rétention du personnel qui affectent la viabilité à long terme du financement autogéré. De plus, la formation du personnel demeure un défi puisque les usagers de cet échantillon rapportent peu de formation pour les habiletés qui vont au-delà du général. Les implications de ces résultats sont discutées.

L'utilisation des traitements de l'alcoolisme et de la toxicomanie couverts par Medicaid chez les personnes présentant une déficience intellectuelle: évidences de disparités

Elspeth Slayter

Pour certains, l'inclusion dans la communauté facilite l'accès à l'alcool et aux drogues, et, par le fait même, augmente le risque de développer des troubles liés à une substance. Toutefois, peu d'information est disponible sur l'utilisation des traitements pour les troubles liés à l'utilisation d'une substance auprès des personnes présentant une déficience intellectuelle. Par des mesures de performances standardisées, l'utilisation des traitements contre l'abus de substances a été examiné chez des personnes présentant une déficience intellectuelle et un trouble d'abus de substances couvertes par Medicaid (N =  9484) comparativement à des personnes n'ayant pas une déficience intellectuelle (N =  915070). Des analyses de régression logistique multiple ont été basées sur le modèle sociobéhavioral de l'utilisation des services de santé. Les patrons d'utilisation de traitements pour l'abus de substance, obtenus suite aux analyses statistiques, ont révélé des disparités reliées à la déficience. Les facteurs associés à l'utilisation de traitements incluent ne pas être «blanc», vivre dans une région non urbaine, avoir un trouble de santé mentale sérieux et demeurer dans un état offrant un plan Medicaid généreux pour le traitement de l'abus de substance. Les implications font référence aux politiques de santé, aux modèles d'offre de service et aux besoins d'une collaboration inter systèmes dans l'utilisation d'une approche de traitements intégrés.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAIDD-Québec,» avec la collaboration de Mélissa Clark, Marie-Pier Guimont, Julie Mérineau-Côté, Audrée Tremblay, et Diane Morin.