Augmenter la performance au travail

L'impact du Modèle de développement de carrière autodéterminé [Self-Determined Career Development Model] sur la performance au travail de quatre adultes ayant une déficience intellectuelle moyenne employés dans des milieux de travail compétitifs a été examiné. Les employés ont appris à se fixer des objectifs liés au travail, à développer un plan d'action, à exécuter le plan et à ajuster leurs objectifs et leur plan au besoin. Un plan à séries temporelles multiples a été réalisé. Tous les participants ont atteint leur objectif qu'ils ont eux-mêmes sélectionné à un niveau excédant les attentes de leur superviseur et de leur intervenant au travail. Les résultats présentent un avancement des connaissances dans le domaine de la recherche utilisant le Modèle de développement de carrière autodéterminé et appuient l'utilisation de ce modèle par le personnel de soutien dans le milieu du travail des personnes ayant une déficience.

Facteurs associés aux premières expériences de travail d'adolescents présentant des incapacités sévères

Les premières expériences de travail d'un échantillon national représentatif d'adolescents présentant des incapacités sévères (i.e., déficience intellectuelle, autisme, incapacités multiples) ont été examinées. Les données de la National Longitudinal Transition Study-2 ont été utilisées afin d'explorer la force de l'association entre les facteurs liés à l'élève, la famille, l'école et à la communauté et les expériences de travail payées pendant le secondaire. Les résultats font ressortir la fugacité des premières expériences de travail pour plusieurs adolescents présentant des incapacités sévères et mettent l'emphase sur les facteurs malléables pouvant jouer un rôle dans le succès relié à l'emploi au secondaire. Les recommandations pour la recherche et la pratique sont rapportées.

Appel national au changement organisationnel: de l'emploi en milieu protégé à l'emploi intégré

Le but de cet article consiste non seulement à soutenir que le changement organisationnel quant à l'emploi (milieu protégé à emploi intégré dans la communauté) est possible mais qu'il est aussi nécessaire. D'ailleurs, le programme fédéral «Employment First» devrait en tenir compte. Les résultats de cette étude proviennent d'entrevues effectuées auprès de gestionnaires seniors provenant de 10 organisations ayant modifié leur offre de services pour l'emploi intégré dans la communauté et des recommandations sont formulées en tenant compte de ces résultats. Les résultats font ressortir des points communs chez des groupes d'agences assez diversifiés, suggérant la viabilité de la transformation des systèmes actuels et ce, avec le soutien des programmes et agences fédéraux et étatiques.

Mettre les employeurs en lien avec des personnes ayant une déficience intellectuelle

Les demandes de longue date pour des opportunités d'emploi, les récentes évolutions législatives et politiques, et les progrès dans les pratiques des services à l'emploi ont contribué à la présomption d'employabilité des personnes présentant une déficience. Malheureusement, le faible taux d'embauche reste la norme pour les personnes présentant une incapacité, en particulier celles présentant une déficience intellectuelle. En outre, une évaluation du point de vue des employeurs de personnes ayant une déficience intellectuelle suggère que peu de contact sont fait entre les employeurs et les programmes de service à l'emploi pour des personnes présentant une déficience intellectuelle. Dans cet article, les points du vue des employeurs sont considérés et des descriptions de liens efficaces entre les employeurs et les personnes avec une déficience intellectuelle sont fournies afin de répondre aux besoins des demandeurs. Ces points du vue vont permettre d'améliorer les pratiques des services à l'emploi.

Offres d'emploi provenant du projet «21 Partnership»: impact de la collaboration inter-système concernant les résultats des emplois de jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle

En 2007, le faible pourcentage de jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle étant employés dans les trois mois suivant l'obtention de leur diplôme d'études secondaires a amené le législateur de l'état de Washington à financer un projet associant 21 partenaires et offrant des emplois. Le but du projet était d'identifier et de démontrer les meilleures pratiques en matière de partenariat entre le département scolaire de l'état de Washington et les services pour adultes. Les résultats indiquent que les participants au projet avaient plus de chance d'être engagé suite à leur remise de diplôme et d'avoir de meilleurs salaires par rapport aux étudiants n'ayant pas participé. De même, les données suggèrent que l'amélioration des salaires a été soutenue par l'augmentation de ressources financières et naturelles et par le renforcement d'une coopération entre les acteurs du projet.

Choisir un emploi: facteurs influençant le choix de l'emploi pour des personnes présentant une déficience intellectuelle

Peu de données existent sur les facteurs qui influencent les décisions par rapport à l'emploi chez des personnes présentant une déficience intellectuelle. Des entrevues qualitatives ont été conduites auprès de ces personnes, des membres de leur famille et des professionnels soutenant l'embauche dans quatre centres de réadaptation communautaires à travers le Massachusetts. Afin de valoriser la participation et l'action en recherche, nous avons aussi inclus un co-chercheur présentant une déficience intellectuelle qui participait à toutes les étapes du processus. Les résultats ont montré que plusieurs personnes et facteurs influencent la prise de décision relative à l'emploi. La famille dans les années de formation, le personnel scolaire et des expériences de travail précoces, la culture des centres de réadaptation communautaire, les développeurs d'emploi, et les préférences personnelles des participants étaient des facteurs influençant leur décision. La compréhension de ces éléments de persuasion, nous formulons des recommandations pour les personnes travaillant dans le domaine de la déficience intellectuelle pour améliorer les choix d'emploi et les résultats.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAIDD-Québec» avec la collaboration de Mélissa Clark, Marc-André Gagnon, Ioanna Guikas, Marie-Pier Guimont, Julie Mérineau-Côté, Audrée Tremblay et Diane Morin.