Programme d'exemption pour les services à domicile et dans la communauté: une étude nationale des états

Durant l'année fiscale (AF) 2009, le programme Medicaid a financé plus de 75% des services et soutien publics à long terme pour les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) aux États-Unis. La majorité des dépenses était attribuée au programme d'exemption pour les services à domicile et dans la communauté. Des efforts considérables ont été déployés afin d'enquêter sur les dépenses du programme Medicaid, toutefois, étant donné la nature spécifique et unique de ces programmes pour chaque état, les analyses nationales sur les types de services offerts aux personnes présentant une DI n'étaient pas disponibles. Cet article présente les résultats d'une analyse de 88 formulaires d'application pour les programmes d'exemption pour les services à domicile et dans la communauté du Medicaid section 1915(c) chez les personnes présentant une déficience intellectuelle provenant de 41 états et du District de Columbia. Cet article analyse les données de la DI et les tendances proches des intentions d'état en temps réel et autorise les défenseurs à présenter des solutions opportunes aux problèmes présents actuellement.

L'amitié et les programmes de rencontre pour les adultes ayant une déficience intellectuelle: une évaluation formative

Les relations significatives avec autrui sont souvent hors d'atteinte pour les personnes ayant une déficience intellectuelle, bien qu'elles soient désirées afin d'assurer leur intégration et leur participation sociale. Le fait que ces personnes soient plus à risque que leurs pairs au développement typique d'être victimes de violence interpersonnelle a été bien documenté. Cet article présente une évaluation formative du Programme d'amitié et de rencontres (Friendship and Dating Program/FDP). Le FDP a été conçu pour enseigner les aptitudes sociales nécessaires afin de développer des relations saines et pour prévenir la violence dans les relations amoureuses. Trente-et-un adultes ont été recrutés par cinq agences communautaires en Alaska pour participer à la recherche. Les résultats ont démontré que le réseau social des participants s'est agrandi et que la fréquence des incidents de violence interpersonnelle a été réduite pour les participants ayant complété le Programme d'amitié et de rencontre. De plus, les résultats ont été maintenus 10 semaines après la fin du programme.

La faisabilité de huit tests de condition physique chez 1050 adultes plus âgés ayant une déficience intellectuelle: résultats de l'étude Vieillissement en santé en déficience intellectuelle

Bien que la forme physique soit importante pour le bien-être et la santé, un manque de connaissance quant à la faisabilité d'instruments de mesure pour évaluer la condition physique chez des adultes vieillissant ayant une déficience intellectuelle (DI) est observé. Au sein de l'étude Vieillissement en santé en déficience intellectuelle auprès de 1050 clients plus âgés présentant une DI dans trois services de soins hollandais, la faisabilité de huit tests de condition physique a été exprimée selon des taux d'achèvement; test de la boîte et du bloc, test du temps de réaction, échelle d'équilibre de Berg, vitesse de marche, force de préhension, tenue de la position chaise pour 30 secondes, test navette 10 mètres progressif à la marche et le test modifié et prolongé de flexion du tronc en position assise. Tous les tests avaient une faisabilité modérée à bonne pour tous les sous-groupes à l'exception des participants ayant une DI profonde (tous les tests), une DI sévère (test du temps de réaction et échelle d'équilibre de Berg), et des utilisateurs de fauteuils roulants (tous les tests impliquant les jambes). Nous concluons qu'il est possible de réaliser ces huit tests pour mesurer la forme physique chez la plupart des adultes plus âgés ayant une DI.

Participation à la congrégation et soutien pour les enfants et les adultes présentant une déficience: perception des parents

Bien que la religion et la spiritualité aient reçu une attention relativement limitée dans la littérature chez les personnes ayant une déficience, elles sont toutes deux fortement associées à une série de résultats positifs, notamment une meilleure qualité de vie. Une façon de participer à des activités religieuses et d'améliorer la spiritualité est de participer à un groupe confessionnel. Dans cet article, nous présentons les résultats d'une enquête de 416 parents qui explore les façons dont eux et leurs enfants présentant une déficience ont participé à leur congrégation et qui examine les facteurs associés à la participation et à l'inclusion dans ce type de communauté. Les parents ont rapporté que leurs enfants participaient à un peu moins de types d'activités qu'eux. Les parents n'étaient généralement pas satisfaits du niveau de soutien fourni par les communautés religieuses et apprécieraient grandement une attitude d'accueil et de soutien par la communauté. Nous discutons des implications visant une augmentation des efforts d'inclusion dans des contextes de congrégation et suggérons des pistes de recherche futures.

L'opinion des aidants naturels sur les obstacles et les facilitateurs de dépistage du cancer du col de l'utérus et du cancer du sein chez les femmes présentant une déficience intellectuelle

Les femmes présentant une déficience intellectuelle ne bénéficient pas autant du dépistage du cancer du col de l'utérus et du cancer du sein que les femmes sans déficience intellectuelle. Plusieurs obstacles à la réception d'un dépistage ont été rapportés par les personnes présentant une déficience intellectuelle, par les fournisseurs de soins, les infirmiers et par d'autres professionnels du milieu médical. Cette étude a utilisée une entrevue qualitative semi-structurée pour évaluer les obstacles aux soins par les aidants naturels (n  =  32). Les aidants naturels ont rapporté de nombreux obstacles aux soins dont le fait d'ignorer ou de ne pas croire en la pertinence d'un dépistage pour la personne et l'inconfort durant l'examen. Les aidants naturels ont également identifié les facilitateurs au dépistage. La réponse la plus commune pour faciliter le dépistage chez les femmes présentant une déficience intellectuelle était la préparation avant l'examen. Une proportion significative de l'échantillon des aidants naturels manquaient d'informations quant à l'importance d'un dépistage pour le cancer du col de l'utérus et pour le cancer du sein chez les femmes présentant une déficience intellectuelle. Des recommandations sur les politiques sont discutées.

The French translation of the abstracts has been coordinated by «AAIDD–Chapitre Québec» with the collaboration of Laurence De Mondehare, Marie-Pier Guimont, Julie Maltais, Audrée Tremblay, and Diane Morin.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAIDD–Chapitre Québec» avec la collaboration de Mélissa Clark, Laurence De Mondehare, Marie-Pier Guimont, Julie Maltais, Audrée Tremblay et Diane Morin.