Le rôle des professionnels de la réadaptation en matière d'emploi pour les personnes présentant une déficience intellectuelle: résultats de l'enquête nationale de 2010–2011

En se basant sur l'enquête nationale des professionnels en réadaptation communautaire de 2010–2011, les résultats des personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) qui reçoivent des services de réadaptation dans la communauté au sein de leur milieu de travail et d'autres milieux sont présentés. Les résultats indiquent qu'il y a eu peu de changements au cours des huit dernières années quant à la participation de ces personnes aux emplois en milieux intégrés. Dans l'ensemble, 28% de tous les participants et 19% des personnes présentant une DI recevaient des services individualisés de travail intégré. Les résultats indiquent que 15% des personnes présentant une DI recevaient des salaires pour des emplois occupés dans des milieux de travail intégrés. Les groupes de soutien à l'emploi continuent de jouer un rôle significatif dans le maintien à l'emploi avec près de 10% des personnes présentant une DI participant à des équipes de travail en milieux ségrégés ou mobiles. Les données reflètent une baisse de la participation au travail pour les personnes présentant une DI (de 41% à 27,5%) et une croissance simultanée de la participation à des services autres que le travail (43% de tous les services reçus).

Le savoir et les perceptions à propos du syndrome du X fragile: implications pour le diagnostic, l'intervention et la recherche

Nous avons sondé 439 professionnels du domaine de l'autisme pour évaluer leur savoir et leurs perceptions à propos du syndrome du X fragile (SXF) et les problématiques reliées. Près de la moitié d'entre eux ont travaillé avec au moins un enfant diagnostiqué avec le SXF, mais la plupart manquaient de connaissances de base sur la condition, sous-estimaient son importance dans l'étiologie des troubles du spectre de l'autisme, et avaient rarement accès à des ressources spécifiques au X fragile. La majorité percevait l'étiologie comme étant une variable importante dans la réponse thérapeutique tandis que les trois quarts pensaient que les professionnels du domaine de l'autisme devraient jouer un rôle actif dans la référence des enfants pour une évaluation étiologique. Malgré ces opinions, la plupart des répondants posaient rarement ou jamais de questions concernant l'étiologie lors des rencontres avec un nouveau client. Les résultats du sondage montrent des scores peu élevés pour le besoin de formation et d'éducation pour que les professionnels du domaine de l'autisme puissent devenir des partenaires efficaces dans la référence pour un diagnostic génétique et dans la recherche et l'implantation d'interventions spécifiques au syndrome.

Impressions réfléchies sur une expérience clinique de tutorat pour prendre soin des personnes ayant une déficience intellectuelle

Il existe des preuves que des rencontres fréquentes et précoces avec les personnes présentant une déficience intellectuelle peuvent améliorer le savoir des étudiants en médecine, leurs habiletés et leurs attitudes envers la déficience. En faisant partie d'un programme intégré de 4 ans pour soigner les patients avec une déficience intellectuelle, des étudiants de troisième année en médecine, devant compléter un stage de médecine familiale, ont participé à une journée d'expérience clinique sous tutorat dans une clinique desservant les personnes ayant une déficience intellectuelle où ils ont rencontré des patients et travaillé avec des cliniciens. À la fin du programme, les étudiants ont complété un sondage réflectif sur leur expérience. Ces données ont été analysées qualitativement en utilisant une approche théorique constructiviste. Les réponses des étudiants indiquaient que cette expérience a amélioré leur degré de confort en travaillant avec les personnes ayant une déficience intellectuelle et a augmenté leur conscientisation des facteurs attitudinaux qui influencent le soin aux patients. Les réponses ont aussi montré que les étudiants atteignaient une conscientisation des accommodements techniques et des adaptations organisationnelles qui peuvent améliorer les soins aux patients.

Besoins de traitement et événements indésirables en lien au traitement dentaire sous anesthésie générale pour les personnes autistes

Les individus présentant un trouble du spectre de l'autisme peuvent être difficiles à traiter dans un contexte typique de clinique dentaire, et plus particulièrement lorsque ceux-ci manifestent des troubles du comportement. Souvent, l'anesthésie générale est la seule méthode permettant la complétion du traitement dentaire nécessaire. L'anesthésie générale n'est pas sans complication et les occurrences uniques sont une considération nécessaire pour les populations ayant des besoins particuliers. De plus, les troubles du comportement peuvent survenir et compliquer le travail du personnel hospitalier. Cet article décrit les besoins de traitement et détermine les événements indésirables présents lors de la période péri-opératoire chez les individus ayant un trouble du spectre de l'autisme qui ont eu une anesthésie générale pour des soins dentaires complets en milieu hospitalier.

« À la manière d'un enfant »: stratégies pour inclure les camarades de classe ayant des troubles d'apprentissage ou une déficience intellectuelle

Trente-six enfants âgés de 9 à 12 ans ont été invités à partager leurs idées sur les façons d'inclure socialement dans leur école les camarades de classe ayant des troubles d'apprentissage ou une déficience intellectuelle. Les participants ont développé 80 stratégies qui ont été catégorisées en sept thèmes principaux. Les catégories thématiques se concentraient sur le besoin des enseignants d'intervenir dans les situations éducatives et sociales, d'adopter des stratégies d'instruction d'enfant à enfant, d'amener du soutien, de se concentrer sur les similitudes entre les enfants avec et sans trouble ou déficience, de modeler des comportements appropriés et d'intervenir lors d'interactions négatives, de structurer des interactions inclusives et des activités non inclusives. Les participants étaient conscients des défis que vivent leurs camarades ayant des troubles d'apprentissage ou une déficience intellectuelle et ils reconnaissaient le besoin de travailler avec les camarades et les enseignants afin d'inclure socialement les enfants ayant des troubles d'apprentissage ou une déficience intellectuelle. Les implications éducatives sont discutées.

Les caractéristiques des thérapeutes prédisent la fidélité procédurale de l'apprentissage par essais distincts

Les interventions comportementales intensives et précoces sont généralement efficaces auprès des enfants ayant un trouble du spectre autistique mais sont associées à une variance dans les résultats du traitement et la qualité du traitement pourrait y contribuer. Cette étude examine la relation entre la personnalité du thérapeute, les attitudes envers les personnes ayant une déficience, et la perception de la relation entre le thérapeute et l'enfant sur la fidélité procédurale. L'apprentissage par essais distincts (AED) a été enseigné à des enfants d'âge préscolaire ayant une déficience intellectuelle. Soixante-dix séances d'AED entre 22 thérapeutes et 35 enfants ont été enregistrées et analysées. Les données sur les attitudes des thérapeutes envers les enfants ayant une déficience, sur les traits de personnalité du thérapeute, et sur la relation perçue entre le thérapeute et l'enfant ont été colligées. La fidélité procédurale était élevée et significativement reliée aux attitudes du thérapeute envers les personnes ayant une déficience, l'ouverture du thérapeute à l'expérience et, la relation perçue entre le thérapeute et l'enfant. Les thérapeutes ayant une fidélité procédurale élevée étaient plus enclins à avoir une attitude positive envers les personnes ayant une déficience sur la dimension cognitive, une attitude plus négative envers les personnes ayant une déficience intellectuelle sur la dimension affective, des niveaux plus faibles de l'ouverture à l'expérience, et percevaient la relation entre les enfants et eux-mêmes comme étant moins positive.

La transformation des organismes en déficience intellectuelle

Cet article résume les cinq caractéristiques majeures de l'ère de transformation et décrit comment les organismes en déficience intellectuelle et autres troubles reliés peuvent appliquer des stratégies de transformation spécifiques associées à chaque caractéristique. Collectivement, les caractéristiques et les stratégies fournissent un cadre pour la transformation de la pensée, de l'apprentissage et des actions. Des exemples spécifiques et appliqués sont donnés.

The French translation of the abstracts has been coordinated by «AAIDD - Quebec Chapter» with the collaboration of Mélissa Clark, Véronique Longtin, Laurence De Mondehare, Marie-Pier Guimont, and Diane Morin.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par «AAIDD - Chapitre Québec» avec la collaboration de Mélissa Clark, Véronique Longtin, Laurence De Mondehare, Marie-Pier Guimont, et Diane Morin.