Main-d'œuvre en soutien direct auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle : salaires actuels, avantages et stabilité

Le personnel de soutien direct et les superviseurs de première ligne jouent un rôle intégral dans la vie des personnes ayant une déficience intellectuelle (DI). Ils sont régulièrement directement responsables d'assister les personnes ayant DI dans l'objectif de vivre et participer pleinement dans leur communauté. Ces deux groupes de travailleurs ont typiquement des faibles revenus avec un accès limité aux avantages sociaux, ce qui contribue au taux élevé de roulement du personnel comparativement à d'autres travailleurs de même niveau de qualification aux États-Unis. Cet article résume les résultats et est la première investigation depuis plusieurs années pour étudier systématiquement les salaires, les avantages et la stabilité du personnel de soutien direct et des superviseurs de première ligne travaillant auprès des personnes ayant une DI. Les résultats suggèrent que le personnel de soutien direct peut s'attendre à gagner un salaire de 11,25 $ l'heure, tandis qu'un superviseur devrait s'attendre à un salaire horaire de 15,45 $. Les avantages liés à l'emploi étaient quant à eux très limités dans l'échantillon. Les implications, incluant la relation aux rapports passés du développement de la main-d'œuvre en soutien direct, sont discutées.

Approche centrée sur l'observation pour évaluer les troubles du spectre de l'autisme en Tanzanie

Dans de nombreux pays à faibles revenus, un manque de services pour évaluer les troubles du spectre de l'autisme (TSA) est observé. Des lignes directrices seront émises afin de réaliser des évaluations interculturelles dans le contexte de ressources valides limitées en Tanzanie. Par l'étude des différences comportementales, sociales et adaptatives, il a été possible de fournir des évaluations pour réaliser un diagnostic différentiel selon les meilleurs standards de pratique auprès de 41 enfants de Tanzanie âgés de 2 à 21 ans. L'utilité d'un outil d'observation comportemental et flexible est décrite, soit le Childhood Autism Rating Scales, deuxième édition (CARS2), afin de réunir de l'information diagnostique sensible au contexte culturel. Il a été observé que le groupe ayant un TSA était caractérisé par des scores significativement plus élevés au CARS, F 5 21.09, p, .001, g2 5 .37, que le groupe de comparaison ayant un retard de développement. Des recommandations supplémentaires sont exprimées concernant des adaptations culturelles d'outils d'évaluation actuels qui pourraient être utilisés dans des pays pour lesquels des normes pour ces instruments ne sont pas disponibles tels que la Tanzanie.

Identification de bons foyers de groupe: indicateurs qualitatifs utilisant un cadre conceptuel de la qualité de vie

Malgré un changement vers un soutien plus individualisé, les foyers de groupe sont susceptibles de demeurer utilisés pour les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) sévère. En conséquence, la recherche de façons de déterminer et de maintenir la qualité de ce type de résidence continue. Cet article s'appuie sur une analyse qualitative approfondie des observations des participants sur une période de 9 à 12 mois dans sept foyers de groupes pour 21 personnes ayant une DI sévère ou profonde. Il explore la conceptualisation de bons résultats et de bon soutien pour ce groupe en termes de qualité de vie et de pratiques du personnel. Les indicateurs qualitatifs de bons résultats pour ce groupe utilisant les domaines de la qualité de vie peuvent être utilisés par des inspecteurs, des visiteurs de la communauté, des organismes subventionnaires, des personnes ayant une DI, ou des membres de leur famille, et ce, afin de guider leurs observations et leur jugement à l'égard des foyers de groupe.

Modifier les attitudes relativement aux déficiences par les sports unifiés

Une intervention cognitive/affective/comportementale a été implantée afin de changer les attitudes de collégiens par rapport aux personnes présentant des déficiences. Des membres d'équipes collégiales de natation ont été assignés aléatoirement à l'intervention (N = 516), et des groupes contrôles sans intervention (N = 517), avec les étudiants du groupe intervention et huit nageurs des Olympiques spéciaux travaillant ensemble dans la poursuite de buts en lien avec la natation. L'étude a été réalisée au cours de quatre séances sur une période de 6 semaines. Les résultats à l'inventaire révisé des attitudes de Symons, Fish, McGuigan, Fox et Akl (2012) indiquent que les participants du groupe intervention ont démontré une amélioration significative entre le pré et le post test dans les attitudes positives, alors que les participants du groupe contrôle ne se sont pas améliorés. Les commentaires écrits des participants ont corroboré cette amélioration. Un élément clé dans l'amélioration des attitudes résidait dans l'augmentation du niveau de confort vécu par les collégiens-nageurs dans leurs interactions avec les nageurs des Olympiques spéciaux.

Propriétés psychométriques de la version portugaise du Adaptive Behavior Scale

Le construit des comportements adaptatifs a obtenu une attention substantielle dans le domaine des services à la personne depuis les dernières années au Portugal, et sa mesure est devenue partie intégrante de l'évaluation des populations ayant une déficience intellectuelle (DI). Au Portugal, bien qu'une certaine attention ait été récemment accordée au concept des comportements adaptatifs, le diagnostic de la DI demeure exclusivement basé sur les mesures de QI. Dans cet article, le processus d'adaptation et de validation de la version portugaise du Adaptive Behavior Scale (PABS), effectué à partir d'un échantillon de 1875 personnes avec ou sans DI, est expliqué. Les résultats de l'étude sont discutés en termes de fidélité et de validité du PABS pour l'échantillon étudié. Le PABS semble être une mesure valide et fiable des comportements adaptatifs chez des individus au Portugal présentant une DI.

Dans leurs propres mots: la place de la foi dans la vie des jeunes présentant un trouble du spectre de l'autisme ou une déficience intellectuelle

Bien que l'importance de la spiritualité et de la religion chez les Américains soit bien documentée, on en sait très peu sur la place que revêt la foi dans la vie des jeunes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Dans cette étude ayant pour méthode des entretiens qualitatifs, les perspectives de 20 jeunes ayant une DI ou un TSA quant à leur foi, l'expression de leur spiritualité, et leur handicap, ont été étudiées. Les participants ont identifié des expressions spirituelles et des thèmes clés reflétant l'importance de la foi dans leur vie. Ils ont également partagé des perceptions de leur handicap dans le contexte de leur foi, soulignant l'affirmation et l'acceptation de ce dernier. Des recommandations sont offertes aux familles, aux communautés religieuses et aux systèmes de services pour soutenir la formation spirituelle et son expression au sein des personnes présentant une DI ou un TSA.

La traduction des résumés en Français a été coordonnée par « AAIDD- Chapitre Québec » avec la collaboration de Julie Maltais et Diane Morin.

The French translation of the abstracts has been coordinated by “AAIDD- Quebec Chapter” with the collaboration of Julie Maltais and Diane Morin.