La relation entre le fonctionnement intellectuel et les comportements adaptatifs dans le diagnostic de déficience intellectuelle

La déficience intellectuelle (DI) apparaît pendant la période développementale et se caractérise par des limitations significatives dans les domaines du fonctionnement intellectuel et du comportement adaptatif qui se manifestent dans les habiletés conceptuelles, sociales et pratiques. Dans cet article, les auteurs présentent un bref historique des critères diagnostics de la DI pour le DSM-5 et l'AAIDD. De plus, cet article (a) fournit une mise à jour de la compréhension du comportement adaptatif, (b) dissipe deux erreurs de pensée concernant le lien causal ou temporel entre le fonctionnement intellectuel et comportements adaptatifs, (c) explique qu'il existe une forte corrélation, mais non causale, entre le fonctionnement intellectuel et les comportements adaptatifs, et (d) affirme qu'une fois la question de la DI est soulevée, le fonctionnement intellectuel et les comportements adaptatifs doivent être évalués et considérés ensemble et considérés avec la même importance dans le diagnostic de DI. Les auteurs discutent des problèmes engendrés par un énoncé erroné apparaissant dans le DSM-5 concernant un lien causal entre les déficits dans le fonctionnement intellectuel et les comportements adaptatifs et proposent une révision immédiate pour retirer cet énoncé erroné et confondant.

La stigmatisation : la réponse comportementale des étudiants témoins de l'utilisation du mot ⟪ retardé ⟫

Cette étude a exploré la prévalence du mot ⟪ retardé ⟫ dans les écoles ainsi que la réponse comportementale des étudiants qui entendaient ce mot. Au total, 2 297 étudiants provenant de 12 écoles secondaires à travers le pays ont participé à cette étude. Les résultats démontrent que le mot ⟪ retardé ⟫ était utilisé fréquemment parmi les étudiants du secondaire, plus souvent envers des individus n'ayant pas de déficience intellectuelle (DI). Les étudiants avaient davantage tendance à prendre un rôle de témoin actif lorsque le mot ⟪ retardé ⟫ était utilisé envers des étudiants ayant une DI que lorsqu'il était adressé à des étudiants n'ayant pas de DI. Le genre et le comportement prosocial de l'étudiant jouaient également un rôle déterminant dans le comportement de témoin de celui-ci en réponse au mot ⟪ retardé ⟫. Des implications en regard à la réduction de l'utilisation du mot ⟪ retardé ⟫ et du stigma associé aux personnes ayant une DI sont associées à cette étude.

Plus de services à l'emploi - meilleurs résultats pour l'employabilité : augmenter l'accessibilité à l'emploi pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

La recherche, le placement et le soutien à l'emploi sont des services précieux offerts aux personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) afin d'obtenir un emploi dans la communauté. Cette étude cherche à accroître la compréhension des effets des services en étudiant les personnes qui sont sans emploi au moment de leur demande de services. En utilisant des données existantes, un échantillon composé de 39 277 personnes ayant une DI utilisant les services de réhabilitation vocationnelle, a été étudié afin de comprendre le possible effet cumulatif des services énumérés ci-haut et des caractéristiques individuelles sur l'accessibilité à l'emploi. Les résultats démontrent que les personnes ayant une DI de différents groupes démographiques présentent différents résultats. Aussi, ceux qui ont reçu trois services reliés à l'emploi avaient 16 fois plus de chance d'obtenir un emploi que le groupe contrôle. Cette étude a plusieurs implications pour la recherche, les politiques et la pratique.

Problèmes dans le processus de gestion des médicaments chez les personnes ayant une déficience intellectuelle : une étude qualitative de la perception des prestataires de soins

Les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) comptent souvent sur les prestataires de soins pour les assister dans le processus de gestion de leurs médicaments. Le but de cette étude était d'apprendre des prestataires de soins, qui sont de la famille ou du personnel de soutien, quelles sont les principales questions qui émergent tout au long du processus de gestion des médicaments et comment celles-ci pourraient être prises en compte. Les problèmes identifiés par les prestataires de soins comprennent (a) la compréhension des prescripteurs quant aux polices d'assurance et aux politiques des organismes concernant l'utilisation des médicaments; (b) le manque de continuité des soins et de l'exactitude de l'enregistrement des médicaments, ainsi que dans les dossiers cliniques; (c) la mauvaise communication entre les patients, les prestataires de soins et les cliniciens; (d) la volonté du patient de prendre des médicaments; (e) la compréhension et la formation des prestataires de soins quant à la médication; et (f) le système de santé non préparé à travailler avec des personnes ayant une DI.

Participation et déficience intellectuelle : une revue de la littérature

La participation est un aspect central du fonctionnement humain et un élément clé de la recherche et de la pratique dans le domaine de la déficience intellectuelle (DI). Toutefois, il n'existe pas de définition acceptée de la participation permettant de guider la recherche et la pratique. Pour permettre l'élaboration d'une définition, une revue exploratoire à partir de la littérature sur la DI de 2001 à 2015 a été réalisée. Les résultats suggèrent que la recherche existante utilise rarement des définitions de la participation, mais s'intéresse à la participation à travers plusieurs domaines et aborde les questions d'accès et d'inclusion. L'accent est moins mis sur les aspects individuels de participation tels que le sens, la responsabilité et le choix. Basés sur les résultats, des implications pour la recherche future et la pratique sont fournis.

En valent-ils la peine? Les bénéfices des recherches menées auprès des adultes ayant une déficience intellectuelle

Inclure des adultes ayant une déficience intellectuelle (DI) dans les recherches offre des bénéfices directs aux participants, et des bénéfices plus larges à la société. Les parties intéressées peuvent avoir une opinion différente quant à ce que sont des bénéfices ainsi que leur importance. Les auteurs comparent les points de vue des adultes présentant une DI, de leur famille, de leurs amis, des fournisseurs de services, des chercheurs et des membres du conseil d'examen institutionnel sur les bénéfices dans les recherches avec des adultes ayant une DI. Les résultats indiquent que les adultes ayant une DI apprécient les bénéfices directs et indirects de la recherche, et souhaitent participer aux recherches qui en offrent. Les autres parties intéressées voient généralement moins de valeur aux bénéfices directs et prédisent un intérêt modéré à la participation de la recherche, contrairement aux adultes ayant une DI. Afin de promouvoir de manière respectueuse la participation, les pratiques et les politiques de recherche devraient intégrer les points de vue des adultes présentant une DI.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par ⟪ AAIDD Chapitre Québec ⟫ avec la collaboration de Caroline Faust, Carole Légaré, Karen Rutt, Marie-Josée Leclerc, Emeline McDuff, Kimberly Correia, Cécile Bardon et Diane Morin.

AAIDD Quebec Chapter” has coordinated the French translation of the abstracts in collaboration with Caroline Faust, Carole Légaré, Karen Rutt, Marie-Josée Leclerc, Emeline McDuff, Kimberly Correia, Cécile Bardon, and Diane Morin.