La relation entre les préjugés et l'institutionnalisation des personnes ayant une déficience intellectuelle

Carli Friedman

Des décennies de recherche indiquent que le capacitisme est extrêmement important. Le but de cette étude était d'examiner les relations entre les préjugés et l'institutionnalisation des personnes ayant une déficience intellectuelle (DI). Cette étude avait deux questions de recherche: (1) comment les préjugés liés aux déficiences ont-ils un impact sur le nombre de personnes ayant une DI qui sont institutionnalisées dans un État? et (2) quel est l'impact des préjugés liés aux déficiences sur les dépenses des institutions? Pour ce faire, l'auteur a utilisé des données secondaires sur l'utilisation des institutions par l'État (exercice financier 2015) et des données sur les préjugés liés aux déficiences provenant de 325 000 personnes. Les résultats ont révélé que les États avec des préjugés plus élevés institutionnalisent plus de personnes, même en contrôlant la taille de l'État. De plus, les États où le préjudice causé par les déficiences est plus élevé dépensent également davantage en financement institutionnel, indépendamment de la taille ou de la richesse de l'État.

L'évaluation de l'autodétermination chez les adolescents espagnols et américains avec le Self-Determination Inventory: Student Report

Karrie A. Shogren, Leslie A. Shaw et Cristina Mumbardó-Adam

L'objectif de cette étude était d'explorer la validité interculturelle du Self-Determination Inventory: Student Report (Inventaire de l'autodétermination : version de l'élève), une mesure nouvellement développée de l'autodétermination fondée sur la théorie de l'agence causale. L'outil a été traduit en espagnol et administré à des adolescents américains et espagnols. L'échantillon était structuré de manière à inclure des adolescents avec ou sans déficience intellectuelle (DI) dans les deux contextes culturels. Plus de 3 000 élèves aux États-Unis et en Espagne, âgés de 13 à 22 ans, ont complété l'évaluation. Les résultats suggèrent que les mêmes items peuvent être utilisés autant dans les différents contextes culturels que parmi les jeunes avec ou sans DI, bien qu'il existe certaines différences spécifiques pour des items entre les élèves avec ou sans DI en Espagne qui doivent être approfondies. Il existait des schémas spécifiques de différences dans les moyens d'autodétermination latente, les élèves avec une DI obtenant une note inférieure aux États-Unis et en Espagne. Les implications pour la recherche et la pratique de l'évaluation dans divers contextes culturels sont explorées.

L'impact des soins gérés par Medicaid sur l'utilisation des services de santé chez les adultes ayant une déficience intellectuelle

Kiyoshi Yamaki, Coady Wing, Dale Mitchell, Randall Owen et Tamar Heller

Les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) utilisent fréquemment les services de santé. Les auteurs ont examiné comment leur utilisation des services d'urgence, les hospitalisations et les visites chez leur médecin traitant ont changé, alors qu'ils effectuaient une transition des services de santé gratuits vers des soins de santé gérés par Medicaid (Medicaid managed care; MMC). Les résultats ont montré que les MMC réduisent l'utilisation de tous ces services. Une diminution importante des visites dans les services d'urgence était associée à une réduction des visites à cause des conditions de santé mentale et des comportements et pour des conditions pouvant être gérées par les services de santé dans la communauté ou n'étant pas urgentes. Les résultats de cette étude suggèrent que l'utilisation des services de santé chez les personnes ayant une DI n'est pas seulement reliée à leurs besoins de santé, mais aussi au modèle qui leur procure les services de santé.

Interactions d'élèves du secondaire ayant une déficience intellectuelle dans des classes inclusives

Yun-Ching Chung, Karen H. Douglas, Virginia L. Walker et Rachel L. Wells

À mesure que les possibilités d'inclusion pour les élèves ayant des difficultés augmentent, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner les interactions en classe des élèves du secondaire. Cette étude descriptive explore la nature des interactions sociales de 10 élèves du secondaire présentant une déficience intellectuelle (DI) dans une classe ordinaire. Les résultats de nos observations indiquent que les élèves ayant une DI interagissaient avec leurs pairs pendant environ une minute sur quatre et avec l'éducateur pendant une minute sur dix, soit moins que les interactions de leurs pairs avec leurs pairs et leurs enseignants. Les élèves ayant une DI étaient présents (M = 89,9 %) et à proximité de leurs pairs (M = 71,7 %) pendant la majeure partie de la période en classe. Les auteurs discutent des résultats ainsi que des implications pratiques, des limites et des axes de recherche futurs.

Impact d'un programme inclusif d'éducation postsecondaire sur les attitudes implicites et explicites envers la déficience intellectuelle

Ashley J. Harrison, Jennifer B. Bisson et Carol B. Laws

Les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) subissent les conséquences négatives des préjugés de la population générale. Les programmes inclusifs d'éducation postsecondaire (inclusive postsecondary education; IPSE) pour les étudiants ayant une DI présentent des résultats positifs. Cette étude évalue l'impact d'un programme IPSE sur les attitudes des étudiants typiques envers la DI. Les attitudes explicites et implicites ont été mesurées au début et à la fin d'un semestre parmi les pairs mentors bénévoles de l'IPSE (n = 17) et un groupe d'étudiants non impliqués (n = 14). Les résultats indiquent que les bénévoles manifestaient moins d'inconfort après leur expérience de bénévolat, tel que mesuré par le Questionnaire sur les attitudes à l'égard de la déficience intellectuelle (ATTID). Les bénévoles ont également démontré une meilleure connaissance des causes et une préférence pour l'interaction avec les personnes ayant une DI que les non bénévoles. Cela démontre que la participation des bénévoles à l'IPSE a un impact positif sur les attitudes envers les personnes ayant une DI parmi les étudiants collégiaux typiques.

Une rose est une rose est une rose: une réponse à Cox et al. (2018)

Eric Shyman

Cox, Villegas et Barlow (2018) ont publié une réponse à un article dans lequel le présent auteur (Shyman, 2016) affirmait qu'il existait des problèmes philosophiques fondamentaux avec l'intervention comportementale analytique qui l'empêchaient d'être considérée comme une approche humaniste. Un certain nombre de points importants ont été soulevés à propos de l'argument, notamment des critiques et un besoin de clarifications, ainsi que le bien-fondé. Cet article fournira une réponse à trois des principales critiques formulées par les auteurs.

Dialogue interdisciplinaire: difficultés de compréhension

Molly A. Barlow, Andrea Villegas et David J. Cox

Le dialogue interdisciplinaire peut contribuer à l'amélioration et au progrès des domaines professionnels. Le progrès et l'amélioration peuvent se buter à des barrières dans le dialogue interdisciplinaire, dont les fausses dichotomies et les généralisations erronées. Selon les auteurs, ce dialogue interdisciplinaire se développera de façon productive par l'évitement des fausses dichotomies entre le modèle médical et le cadre d'analyse des études sur le handicap en éducation, par l'évitement des fausses dichotomies liées à l'utilisation d'une approche normative dans l'établissement des objectifs ainsi que par l'évitement des généralisations erronées quant aux praticiens à l'intérieur et à l'extérieur du domaine dans lequel chacun est formé. Les professionnels les plus aidants se soucient passionnément de l'amélioration de la qualité de vie des personnes avec lesquelles elles travaillent. Placer cette valeur partagée au centre des conversations interdisciplinaires peut aider à éviter les fausses dichotomies et les généralisations erronées.

La traduction des résumés en français a été coordonnée par « AAIDD Chapitre Québec » avec la collaboration de Caroline Faust, Amélie Terroux, Karen Rutt, Marie-Josée Leclerc, Alexandrine Martineau-Gagné, Isabelle Assouline et Diane Morin.

“AAIDD Quebec Chapter” has coordinated the French translation of the abstracts in collaboration with Caroline Faust, Amélie Terroux, Karen Rutt, Marie-Josée Leclerc, Alexandrine Martineau-Gagné, Isabelle Assouline, and Diane Morin.