Résumé

Cet article présente les résultats des travaux de transects (en français— les promenades d’étude) et de cartographie participative effectués au Burkina Faso. Depuis la sécheresse qui a sévit au Sahel dans les années 1970, les chercheurs ont décrit la région Sahélienne de l’Afrique de l’Ouest comme un environnement subissant une dégradation continue. Cette description explicative persistante est restée associé à la région. Récemment, les analyses des imageries satellite ont identifié des tendances significatives de verdissement à travers le Sahel. Les causes de ce verdissement demeurent de vifs sujets de débat. Ce projet vise à renseigner ces débats avec des évidences de terrain sur les perceptions des agriculteurs et éleveurs locaux. La méthode du transect est un processus basé sur les communautés locales qui consiste à collecter des informations sur les différents types de Couvertures Terrestres et d’Utilisation des Terres (CTUT) des localités concernées. Les transects aident dans la triangulation des données en combinant des images satellite de haute résolution, des observations directes ainsi que les expériences vécues des locaux sur les changements écologiques. Dans cet article nous décrivons la méthodologie derrière les transects et comment cette méthode contextualise le processus d’analyse environnementale. Nous avons aussi relevé les difficultés rencontrées durant la recherche sur le terrain.

This content is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.