Urban Forestry: Herausforderungen und Beispiele aus dem Stadtwald von Zürich

Urban Forestry: Herausforderungen und Beispiele aus dem Stadtwald von Zürich

Neue Trends treten oft zuerst in urbanen Zentren auf. So war die Stadt Zürich schon früh mit den vielfältigen Ansprüchen der Bevölkerung an den Wald konfrontiert. Seit dem Jahr 2000 werden die Stadtwälder und alle anderen Grün- und Freiräume von Grün Stadt Zürich bewirtschaftet. Dieser Artikel geht den Fragen nach, welche Herausforderungen für das Waldmanagement im städtischen Umfeld bestehen und welche Rolle dabei die Planung spielt. Anhand von Beispielen wird aufgezeigt, wie Grün Stadt Zürich mit den unterschiedlichen Ansprüchen an den Stadtwald und mit den bereichsübergreifenden Fragestellungen umgeht.

Foresterie urbaine: défis et exemples de la forêt de la ville de Zurich

En 2000, la ville de Zurich a fusionné ses trois services communaux des espaces verts, de l'agriculture et de la forêt en un département «Grün Stadt Zürich» et formulé une stratégie entrepreneuriale pour tous les espaces verts et milieux ouverts, tels que la forêt, les surfaces agricoles, les parcs et les espaces verts des zones résidentielles. L'article examine les deux questions des défis de la gestion des forêts urbaines et le rôle de la planification dans ce contexte. A l'aide d'exemples, il est démontré que la foresterie urbaine ne se contente pas de gérer les forêts et les espaces verts de la ville, mais également de répondre aux divers exigences et besoins de la population. Les thèmes suivants sont abordés: autorisations de fêtes de la jeunesse en forêt, collaboration au positionnement de la ville au sujet du bois-énergie, soutien financier pour une offre de loisirs attractive, communication au sujet des exploitations forestières, coopération avec la recherche, installations pour vélos tout-terrain, suivi des activités de loisirs et sentiers didactiques. Les exemples démontrent que les nombreuses questions complexes et interdisciplinaires ne peuvent être résolues qu'en collaboration avec les diverses instances. Il est important que le secteur forestier intervienne activement avec des arguments convaincants. De bons outils de planification offrent de précieuses aides pour l'argumentation, afin de pouvoir expliquer ses propres actions d'une manière compréhensible, même dans l'urgence. En combinaison avec les connaissances techniques, ces outils sont les piliers d'une bonne gestion des activités de loisirs dans la forêt urbaine.

Urban Forestry als sozialökologischer Versuch

Urban Forestry als sozialökologischer Versuch

«Urban Forestry» ist ein transdisziplinäres, praxisorientiertes Fachgebiet. Die Sozialwissenschaften können in diesem Fachgebiet einen wesentlichen Beitrag leisten. Denn nicht nur das Erforschen und Kommunizieren biologischer und ökologischer Tatsachen ist für den Umgang mit urbanen Wäldern wichtig, sondern auch das Verstehen und Erklären menschlichen Handelns. Darüber hinaus ist es aus wissenschaftlicher Sicht ein besonderer Anspruch, sozialwissenschaftliche und ökologische Erkenntnisse zu koppeln. Was die sogenannte sozial-ökologische Forschung von herkömmlicher Interdisziplinarität unterscheidet und wie sie für Urban Forestry fruchtbar gemacht werden kann, ist Gegenstand dieses Beitrags.

La foresterie urbaine: un essai socio-écologique

La recherche socio-écologique crée une passerelle entre les sciences sociales et naturelles en faisant le lien entre les phénomènes sociaux et écologiques et en initiant la transition vers un développement durable. Pour cela, elle devrait servir de base à la foresterie urbaine, étant donné que l'utilisation sociétale des forêts urbaines y figure au premier plan. Cet article démontre comment lier le point de vue socio-écologique avec les projets actuels de la HAFL et donne un aperçu de quelques résultats. Ainsi, il a pu être démontré que les utilisateurs de la forêt sont en principe respectueux des autres utilisateurs et de l'environnement et que les conflits d'usage sont exceptionnels. De plus, il a pu être établi que les besoins du public non organisé, qui pourtant utilise le plus fréquemment la forêt, ne trouvent guère de considération ni dans les processus de participation de la planification, ni dans la gestion ou dans la politique forestière. La question de savoir, si un autre bilan de l'existence de conflits d'usage et de leur traitement devait être tiré, si l'on considérerait mieux les utilisateurs non organisés de la forêt, reste ouverte.

Ökologische und kulturelle Leistungen von Urban Forests: eine europäische Zusammenarbeit

Ökologische und kulturelle Leistungen von Urban Forests: eine europäische Zusammenarbeit

Urban Forestry gewinnt in der Schweiz wie auch in Europa zunehmend an Bedeutung. Mit dem Ziel, die in diesem Gebiet tätigen Fachleute zu vernetzen, ein gemeinsames Verständnis für Urban Forests zu entwickeln und das Fachgebiet so weiterzubringen, wurde von 2013 bis 2017 die COST-Action «GreenInUrbs» durchgeführt. Der Artikel berichtet über die in diesem Netzwerk realisierten gesamteuropäischen Aktivitäten sowie die zwei Schweizer Projekte, die im Rahmen der COST-Action finanziert und durchgeführt wurden.

Prestations écologiques et culturelles des forêts urbaines: une collaboration européenne

Plusieurs représentants et représentantes ont participé à l'action COST «GreenIn- Urbs» (Green Infrastructure Approach: linking environmental with social aspects in studying and managing urban forests) au cours des quatre dernières années (2013–2017). L'objectif de ce réseau européen était d'améliorer la compréhension de l'importance des forêts urbaines dans le contexte des infrastructures vertes, d'identifier les priorités et défis pour la future recherche et d'esquisser les indicateurs et les directives pour la planification et la gestion. Dans trois groupes de travail comportant chacun plusieurs sous-groupes, un livre et plusieurs publications scientifiques au sujet des services écosystémiques et culturels des forêts urbaines et de leur gouvernance ont été élaborés. En supplément, deux projets suisses ont été soutenus par le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation, qui ont repris et approfondi des thèmes de l'action COST. Dans le projet «Développement forestier en lien avec les activités de loisirs» de la Haute école pour la technique de Rapperswil, la création et la conception de nouvelles offres de loisirs en forêt ont été étudiées. Le projet «Valeurs sociales et culturelles des forêts urbaines et leurs caractéristiques» de l'Institut fédéral de recherche WSL a tenté de répondre à la question s'il est possible de prédire l'attractivité d'une forêt pour les activités de loisirs en fonction des caractéristiques de la forêt et des données sur la population.